Actualités

Voeux / Prettige feestdagen

Pour 2017 le Comité de Défense de Saint-Gilles vous souhaite une commune fière de sa mixité sociale. Une commune où tout un chacun peut trouver un logement confortable à hauteur de ses moyens. Plus d’espaces de jeu pour les enfants et de lieux de convivialité pour les adultes. Nous espérons la disparition de chancres urbains et que tous les logements vides soient remis sur le marché (locatif ou non). Nous rêvons d’un service de trams et bus enfin performant. La paupérisation doit reculer de manière significative. Et ce serait super de voir que la poste soit enfin vraiment accessible à tous.

Soyez assurés que, avec vous, nous ferons de notre mieux pour que cette année soit conviviale, belle et magique !

 

CHASSEZ L’HIVER! RÉVEILLONS LA RUE DU FORT ENSEMBLE

Des fleurs dans les arbres en plein hiver ? Des oiseaux colorés perchés en haut des branches nues au moins de février ? À Saint-Gilles ? Cette année vous allez voir ça et beaucoup plus ! La Transformathèque asbl vous propose Réveillons la Rue du Fort, un projet participatif et écologique pour rendre la rue plus belle et plus colorée les mois les plus gris de l’hiver.

Le projet propose des ateliers ouverts pour confectionner des décorations en matière recyclée, notamment des toiles de parapluies cassés. Des artistes du quartier comme Ruth Casals (www.larut.eu) et Camila Cisneros (http://camilacisneros.blogspot.be) participent au projet. Cette initiative veut contribuer à la réduction des déchets et à la sensibilisation du recyclage artistique. Des ateliers pour adultes et pour enfants sont organisés en collaboration avec les écoles 1-2, JJMichel, le CFBI, la Maison des Enfants, le Centre Hispano-Belga et l’espace Ressources du CPAS.

LEEGSTAANDE WONNINGEN : STAND VAN ZAKEN

Sinds een heel aantal jaren schuimt de ploeg van de Comité de Défense van Sint –Gillis alle straten van de gemeente af om een inventaris op te stellen van de leegstaande woningen. Onze vereniging verdedigt het recht van iedere burger om te beschikken over een comfortabele woning aan een redelijke huurprijs. Dat wordt steeds moeilijker en zelfs onmogelijk. We leiden diverse acties samen met de Sint-Gilisenaren om de dingen te veranderen.

Een jaar geleden maakten we bekend dat het aantal leegstaande woningen in Sint-Gillis volgens onze methodologie (zie p.x) vermoedelijk 891 bedroeg (waarvan 198 leeg van kelder tot zolder). Een onaanvaardbare situatie als men de moeilijkheden ziet die gezinnen met een bescheiden inkomen hebben om een woning te huren in de gemeente.

Een woning leeg laten zonder (goede) reden is een schande. Uiteraard zijn de oorzaken van de leegstand zeer divers. Dit gezegd vinden veel eigenaars dat ze met hun eigendom kunnen doen wat ze willen. In feite is dat niet zo eenvoudig….

LOGEMENTS INOCCUPÉS : ÉTAT DES LIEUX

Depuis de très nombreuses années, l’équipe du Comité de Défense de Saint-Gilles sillonne toutes les rues de la commune en vue de constituer un inventaire des logements inoccupés. Notre association défend le droit que chaque citoyen doit disposer d’un logement confortable à un loyer décent. C’est devenu de plus en plus difficile, voire impossible. Nous menons plusieurs actions avec les saint-gillois pour améliorer les choses.

Nous évoquions il y a un an (1) le nombre de logements vraisemblablement inoccupés à Saint-Gilles selon notre méthodologie (voir page 10) : 891 (dont 198 vides de la cave au grenier). Une situation inacceptable lorsque l’on voit la difficulté qu’ont les ménages aux revenus modestes à louer dans la commune.

Laisser à l’abandon un logement pendant plusieurs années sans (bonne) raison est une honte. Bien sûr, les causes de la vacation immobilière (2)  sont diverses. Ceci étant, de nombreux propriétaires considèrent qu’ils peuvent faire de leur bien ce qu’ils veulent. En réalité, ce n’est pas aussi simple …

MÉTHODOLOGIE : UN RELEVE FRAGILE ?

Tous les deux ans, au printemps, l’équipe du Comité de Défense de Saint-Gilles déambule dans les rues de la commune en vue de relever les logements vides, abandonnés ou insalubres.

Notre démarche est empirique et n'a pas la prétention de compiler de manière scientifique les adresses des logements qui semblent inoccupés.

En réalité, en regard de la grave crise structurelle du logement, notre asbl tient un registre de ces immeubles qui, au moins partiellement, pourraient être réinjectés dans le marché locatif – par exemple. Ou, si le propriétaire ne peut s’occuper de son bien, il pourrait le confier à une Agence Immobilière Sociale.

Le relevé nous permet aussi de «suivre» chaque adresse et de constater son évolution.

L'idée n'est pas de stigmatiser ou de culpabiliser les propriétaires : notre propos est plutôt de dénoncer certaines situations inacceptables. Quand on dénombre (en gros) 40.000 candidats au logement social à Bruxelles, l’ampleur de la vacation immobilière est un scandale !

Le Comité de Défense de Saint-Gilles a élaboré une grille qui permet de comparer la situation du logement dans la commune sur base de critères identiques.

QUARTIER MIDI : LE CALME AVANT LA TEMPÊTE ?

Cela fait maintenant huit ans qu’Atenor a acquis les terrains de la gare du Midi en ayant l’intention d’y construire quatre tours. Les projets se suivent :

aucun n’a encore abouti. La Région avait bien lancé l’idée d’un schéma directeur pour inviter le groupe à développer son projet en respectant un certain nombre de principes (et notamment de prévoir du logement moyen).

Aujourd’hui, la Région annonce la mise sur pied d’un Plan d’Aménagement Directeur – contraignant, lui –  dans le remaniement du Code de l’aménagement du territoire.

Atenor a donc décidé d’attendre et de laisser ce chancre continuer d’offrir son spectacle affligeant aux riverains et navetteurs. Ce qui ne l’empêche pas d’effectuer des « travaux » la nuit sur le site.

Pire : alors que l’on pensait que la SNCB allait investir aux abords de la gare, elle a décidé de ne rien faire (sinon investir 80 millions € pour modifier l’intérieur de la gare et les quais). Le projet d’aménagement des « quadrilatères », les grands espaces qui se trouvent sous les voies qui sont surélevées entre la gare et la petite ceinture est donc abandonné. La rue couverte ne sera pas aménagée non plus.

COURT ET BREF

Œuvre d’art ou provocation ?

Le graffiti de pénis de la Barrière ne cesse de faire polémique. Depuis plusieurs mois, diverses interventions dans l’espace public mettent en scène des attributs génitaux et des postures sexuelles. Souvent attribué à Vincent Glowinski (alias Bonom) – qui dément en être l’auteur, la commune a finalement décidé de ne pas effacer ni faire disparaître l’objet du délit/délire.

COURT ET BREF

Ouverture de la cour à l’école 1-2

Dans notre précédent Saint-Gilles Midi nous vous annoncions l’ouverture prochaine de la grande cour de l’école 1-2 située à l’angle de la rue du Fort et rue de la Perche. Celle-ci n’est ouverte que les samedis, du 1er mai au 30 septembre de 10h à 18h et du 1er octobre au 30 avril de 10hà 16h30. Cette aire de jeux est destinée aux enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte.

Un de nos membres est passé voir et il a pu constater que quelques enfants y jouaient avec leurs parents malgré le froid.

COURT ET BREF

Dom Dar

En juin 2013, nous avons initié l’idée d’un groupe épargne collective et solidaire [que l’on appelle aussi une « tontine » en référence à une coutume africaine] visant à faciliter le paiement de l’acompte pour l’achat d’un logement pour des familles précarisées. Un    partenariat fut constitué, comprenant l’Union des Locataires de Saint-Gilles, le CPAS de Saint-Gilles, Hispano-Belga, le CAFA (le Centre d’Accompagnement et de Formation pour Adultes), le Service Social Juif, le CIRE (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers) et, bien entendu, le CODES.            

Le projet de tontine (qui s’était baptisée « Dom Dar ») a maintenant vécu. Parmi les ménages du groupe de 23 familles, 8 ont pu acquérir un logement. A noter aussi qu’un ménage a acheté une maison en Flandres et une autre s’est intégrée dans un projet de Community Land Trust.

Au total, Dom Dar a pu constituer un trésor de guerre de 40.054 € qui est bien entendu restitué aux cotisants en cette fin d’année.

ROJET MORICHAR 1060

Une plaine de jeux durable pour apprendre la participation citoyenne aux enfants.

Le projet Morichar 1060 c’est  100% de participation citoyenne pour les familles  à Saint Gilles afin de les unir autour de ce qui leur tient le plus à cœur : « l’avenir des enfants ».  Sa particularité est d’impliquer directement les enfants en leur demandant de rêver, de créer et de décider ce qu’ils veulent comme nouvelles installations de jeux pour leur place.

L’idée est née lors de la première soirée  de l’assemblée citoyenne du 21 janvier 2016 au centre culturel Jacques Franck lorsqu’un papa saint-gillois c’est levé comme tant d’autres citoyens ce soir-là pour exprimer ses idées. Il fît alors le constat d’un manque à gagner tant au niveau de la mobilité des PMR sur la place Morichar qu’au niveau de l’absence d’infrastructure de jeux pour les plus petits.

Très vite les applaudissements se sont fait entendre. Oui, nous vivions un moment agréable de partage et de cohésion  mais nous avions oublié quelque chose, une partie importante de la société n’était pas présente, ni représentée : nos enfants !

Pages

S'abonner à Actualités