Actualités

SAINT-GILLES AUTREMENT


Pour votre info, sachez que le Comité propose mensuellement une visite de Saint-Gilles ... autrement. Info-Culture nous cite dans son dernier n°.

Nous vous invitons à vous joindre à nous lors de l'une d'elles d'ici à la fin de l'année.

Les prochaines dates sont les suivantes :

Samedi 25/9,
Vendredi 15/10,
Samedi 23/10,
Dimanche 24/10 (complet),
Samedi 27/11,
Samedi 18/12

Et retenez déjà en 2011 :

Samedi 29/1/2011
Samedi 26/2/2011
Samedi 26/3/2011
Samedi 30/4/2011
Samedi 28/5/2011
Samedi 25/6/2011

Cela se déroule à partir de 10.00. La promenade dure 2 heures environ.

Le mieux est de réserver en nous appelant au bureau (02/539.22.83).

LE "PARKING" MORICHAR




Les travaux d'aménagement de la place Morichar avancent à grands pas. Comme nous l'avions prévu, le véritable nettoyage par le vide n'est pas franchement une réussite annoncée. Les dents du monstre ont-elles la cote auprès des riverains ? On en doute. Et l'esplanade du haut, alors ? Une correspondante nous écrivait récemment :

"La partie du haut ressemble vraiment à un parking. Celle du bas (...) a été aussi asphaltée. Je me demande si on ne peut pas demander de remettre le revêtement du même type qu'il y avait avant (un peu rouge foncé). Je ne sais pas si c'est prévu."

VIEUX MOUTARD QUE J'AIMAIS

... Ou plutôt mieux vaut tard que jamais (je me suis trompetté dans le titre - désolé).

En effet, voici le résultat de la concertation du 23 mars 2010. Il s'agissait d'un projet de démolition et de reconstruction du bâtiment avant et de la transformation du bâtiment arrière pour la réalisation d'un appart-hôtel (comprenant pas moins de 70places de parkings et 67 apparts) au 52-54 de la Chaussée de Charleroi.

Le Comité de Défense de Saint Gilles s'est exprimé lors de cette concertation pour souligné notre désaccord quant à ce projet opaque qui fait à nouveau inutilement la part belle à la voiture. Il est en effet assez invraisemblable de prévoir 70 places dans ce quartier très bien desservi par les transports en commun. Il est à souligner aussi que les clients ciblés d'un appart-hôtel n'ont pas réellement besoin de voiture. Et quand bien même ils souhaitent se déplacer, le Comité estime que les taxis ou le service Cambio sont tout-à-fait adéquat.

PLACE MARIE JANSON OU PROJET "MARIE TU DORS" ?

Marie Janson, née à Bruxelles le 23 juillet 1873 et décédée le 8 mars 1960, fut la première femme politique Belge à devenir membre du sénat belge.

Le couple eut quatre enfants dont Paul-Henri Spaak, premier ministre belge comme son oncle Paul-Émile Janson, et Charles Spaak, scénariste notamment de Jean Renoir pour "La Grande Illusion" et de Julien Duvivier pour "La Belle Équipe".

Durant la Première Guerre mondiale, Marie Janson fut active en tant qu'assistante sociale, ce qui la conduisit à devenir membre du Parti socialiste. Elle fut élue au Conseil communal de Saint-Gilles en 1921. Elle fut choisie la même année par l'exécutif du parti dirigé par Émile Vandervelde, pour devenir membre du Sénat.

Elle poursuivit son activité de sénateur coopté jusqu'en 1958. Ses longs états de service la conduisirent à présider l'ouverture de la session sénatoriale le 11 novembre 1952.

Sa petite-fille Antoinette Spaak fut la première femme à diriger un parti politique belge, le Front Démocratique des Francophones (FDF).

STIB : DES PORTILLONS EFFICACES. LE CODES : VRAIMENT ?

Le service "communication" de la STIB a fait très fort cette semaine. On pouvait lire dans la presse le 6 août que depuis le 5 juillet dernier (lors de l'activation des portillons dans 8 stations de métro de la STIB), les ventes de titres de transport ont augmenté. Dans certaines stations, elles ont même doublé. C'est évidemment le cas dans les stations où l'accès est bloqué par des portes mécaniques.

Voyons quand même les choses en face : depuis la mise en place de ces portillons, les usagers ont pu constater dans pratiquement toutes les stations des machines en panne. Ce n'est pas en abusant de la méthode Coué à chaque pseudo amélioration que la STIB va nous convaincre de son efficacité et de ses performances.

Portillons coincés, lecteurs de cartes hors d'usage, ... Dans certaines station, il faut même des strewarts pour faire sortir les voyageurs par une porte de côté. C'était notamment le cas à Sainte-Catherine le 3 août dernier : aucune machine ne fonctionnait. Le stewart nous a même confié que les fraudes étaient toujours aussi nombreuses et que le personnel de terrain redoutait déjà la rentrée scolaire.

LOGEMENTS VIDES ET INOCCUPES

Depuis 2003, le Comité de Défense de Saint-Gilles établit le relevé des parties d'immeubles a priori vides ou abandonnés. Le constat que des propriétaires ou sociétés immobilières spéculent est réellement insupportable dans une ville frappée de plein fouet par une carence en logements locatifs. Car l'une des conséquences de cet état de fait est une hausse généralisée des loyers et une "inévitable" détérioration de la qualité des logements disponibles.

Un gros effort a été fait par les pouvoirs publics pour contrer - tant que faire se peut - cette régression sociale. Force est de constater que les outils restent "préhistoriques", malgré quelques avancées juridiques ou judiciaires.

En 2003, donc, le Comité de Défense de Saint-Gilles et l'Union des Locataires de Saint-Gilles ont voulu dresser un inventaire des parties d'immeubles visiblement inoccupés. Qu'ils soient situés au-dessus des commerces, aux étages, aux rez-de-chaussée, en arrière-maison,...

FICHES «LOGEMENT» DE LA COORDINATION SOCIALE


Depuis plusieurs années maintenant, le CPAS de Saint-Gilles a lancé une coordination sociale. Sept groupes de travail se réunissent régulièrement (en général une fois par mois) pour aborder des sujets sociaux. La réflexion, l'action et les recommandations sont le résultat de ces travaux.

Depuis juillet 2009, le groupe "logement" a lancé un projet qui porte ses fruits : une campagne de sensibilisation des propriétaires et des locataires à leurs droits et devoirs respectifs. L'idée du groupe "logement" était d'inciter les deux parties au dialogue.

Ce dispositif comprend 14 affiches qui s'étalent chaque mois dans les associations, les services et les commerces de Saint-Gilles jusqu'à la fin 2010.

Une fiche pédagogique accompagne chaque affiche. Voici par exemple le contenu de celle concernant la question délicate de l'état des lieux.

La prime de rentrée scolaire 2010 est arrivée

En supplément des allocations familiales, l'ONAFTS verse aux familles une prime de rentrée scolaire. Alors que jusqu'en 2007, elle ne concernait que les enfants de moins de 18 ans, elle est aujourd'hui accordée jusqu'à 24 ans accompli.

En réalité, pour bénéficier de cette prime annuelle, votre enfant doit avoir droit aux allocations familiales pour le mois de juillet de l'année en cours. Si en 2008, la prime pour les 18-24 n'était que de 25 €, elle a été doublée en 2009. L'idée étant de l'augmenter graduellement pour atteindre 100 € en 2012. En mai 2009, cependant, une décision du Conseil des Ministres a décidé de diminuer cette augmentation. En conséquence de quoi la prime n'est cette année augmentée que ... d'1 € ! Ce n'est pas ainsi que la rentrée scolaire va moins faire souffrir les ménages qui connaissent déjà des difficultés ...!

A combien s'élève la prime de rentrée scolaire?

Le montant est donc déterminé en fonction de l'âge que l’enfant atteint dans le courant de l'année civile 2010.

COLLECTE DE MATERIEL SCOLAIRE POUR LES RESTO DU COEUR

Les Antennes de Quartier de Saint-Gilles lancent, au sein de la commune, une collecte de matériel scolaire :

• des cartables, des plumiers, des crayons, des compas, des lattes, des fardes, des feutres, ...
• mais aussi des sacs de sports (gym, natation);
• voire des boîtes à tartines.

Ce matériel est destiné au public des Resto du Coeur de Saint-Gilles.

Jusqu'en 2008, le Forum Bruxellois de Lutte contre la Pauvreté organisait également une récolte de cartables pour les plus démunis. Un arrêt de cette initiative concrète et nécessaire a certainement contribué à souligner la grande difficulté de nombreuses familles à équiper leurs enfants pour la rentrée scolaire.

Chaque année d'ailleurs, l'Etat octroie une prime de rentrée scolaire aux familles ayant des enfants à charge de moins de 25 ans (voir article sur le montant des primes), confirmant bien par là que la scolarité n'a certes rien de gratuit. Qu'en est-il de l'alègement de l'abonnement scolaire qui avait été mis en oeuvre il y a quelques années ?

Où déposer le matériel ?

Pages

S'abonner à Actualités