Actualités

TOILETTES PUBLIQUES : COOL, LE MUR D'EAU



Dans le cadre de l'aménagement des abords de l'église du Parvis de Saint-Gilles, l'une des propositions était d'installer un mur d'eau. Il en exite encore à Bruxelles. Leur entretien est souvent très laborieux. Quand ce ne sont pas des tags qui défigurent l'ensemble (photo du bas), ce sont des déchets en tout genre. Sur la photo du haut, prise sur le flan de l'église Sainte-Catherine dans le centre de Bruxelles, on peut voir dans la rigole des papiers, des mégots de cigarette et une flasque d'alcool. J'ai vu pire encore ...

TOILETTE PUBLIQUES MODERNES


Les habitants de Saint-Gilles se plaignent souvent de l'incivilité des gens qui urinent en rue. C'était d'ailleurs une demande récente des habitants dans le projet d'aménagement des abords du Parvis.

La Ville de Bruxelles a massivement investi en urinoirs et toilettes publics. (Photo : un urinoir sur la place de l'Yzer, près de la place Sainte-Catherine)Ce type de toilette demande néanmoins un entretien quotidien. Régulièrement aussi, les deux cuvettes sont détruites : les incivilités ont la peau dure ...

ABORDS DU PARVIS


Voici un dessin assez limpide de ce que les habitants ont proposé comme alternative au projet communal. Merci à Ulric.

On voit que l'option que retiennent les habitants imagine un tracé venant de la rue Jean Volders qui descend la rue des Vieillards pour rejoindre la rue de l'église Saint-Gilles en formant un angle droit. La placette inverse sensiblement l'espace vert qui occupe une grande partie du côté droit dans la descente. Un arbre majestueux dans l'angle droit et d'autre arbres dans l'alignement du début de la rue des Vieillards accentuent la végétalisation des abords de l'église. On devine aussi les trottoirs plus larges le long de l'église - actuellement, le trottoir n'y est pas réglementaire, puisque les piétons ne peuvent remonter la rue de l'église à cet endroit sans ... marcher sur la rue.

IMPRESSIONS A PROPOS DE LA CONCERTATION SUR LE PROJET AYANT TRAIT AUX ABORDS DE L'EGLISE DU PARVIS

La concertation portant sur le futur aménagement des abords de l'église a eu lieu ce mardi 25 mai 2010 (voir à ce propos l'article mis en ligne sur les propositions des habitants).

Qu'avons-nous appris et que s'y est-il dit ?

Le sujet intéresse évidemment énormément de monde. Nous avons senti une grande frustration dans le chef de plusieurs habitants et commerçants qui estiment ne pas avoir été suffisamment informés et dont les nombreuses propositions faites depuis deux ans et demi n'apparaissent pas - ou si peu - dans le projet.

D'emblée, la commune (représentée par deux échevins et des membres du personnel du service de l'urbanisme) a précisé qu'elle ne ferait pas le forcing pour faire passer ce projet. La commune a ainsi garanti que le dialogue serait maintenu avec les habitants. C'est déjà une bonne nouvelle.

On l'a vu, tous s'accordent à saluer l'initiative de s'atteler à rendre ce coin perdu, sans cachet et sans âme plus convivial et agréable.

ABORDS DE L'EGLISE DU PARVIS : LA POSITION DES HABITANTS

Le Comité de Défense de Saint-Gilles a pris connaissance du - famélique - dossier concernant le réaménagement des abords de l’Eglise Saint-Gilles. Nous avons invité les habitants et commerçants, ainsi que les frères de la communauté de l'église à une rencontre. Le but : préparer l'intervention à la commission de concertation de ce mardi 25 mai 2010.

La réunion fut très documentée. Nous avons appris qu'un comité s'était formé depuis plus de deux ans afin de défendre le quartier des abords de l'église - notamment auprès de la CLDI du Contrat de Quartier Fontainas. Ce CdQ ne couvrait pas, au départ, les rues citées plus haut. Les habitants ont insisté pour que le périmètre soit étendu à ces abords. Depuis ce temps, de nombreuses propositions et avis ont alimenté la réflexion de la CLDI - propositions qui se retrouvent peu dans le projet en discussion.

PROMETHEA : AMERTUME (remembering Morichar)

Il y a trois ans maintenant, deux architectes saint-gillois avaient remporté un prix lors d'un concours annuel organisé par l'asbl Prométhéa. Cette année, six projets ont été retenus pour la huitième édition qui vise à soutenir des projets liés à l'amélioration du cadre de vie et de l'environnement urbain des bruxellois.

Les projets doivent contribuer à la création, la rénovation et la sauvegarde du patrimoine non classé.

En 2007, donc, ce prix de 25.000 €, qui bénéficie de l'appui du secrétaire d'Etat à l'Urbanisme, a été décerné à un projet qui visait à réaffecter les colonnes de la place Morichar.

Que disait-on à cette époque sur notre blog 1.0 ?

... de nombreux citoyens réfléchissent aussi sur le réaménagement de la place, souhaitant un réel débat avec les habitants et usagers de la place. Plutôt que de détruire purement et simplement la colonnade ou de concevoir un projet pharaonique, nous demandons un plan d'ensemble. Avec ou sans colonnade.

L'art au secours de l'habitat


L'ASBL Convivence organise une expo sur le thème de « L'art au secours de l'habitat ». Le vernissage de l'exposition a lieu le vendredi 04 juin 2010, de 18h00 à 21h00 à la Gare de Bruxelles Congrès - Bd Pacheco 25 - 1000 Bruxelles à proximité du Passage 44 - Metro Botanique.

Peinture,sculpture,dessin,photographie,graf en live,happening : Une vingtaine d'artistes soutient l'asbl Convivence, un service d'aide et d'accompagnement au logement pour les habitants du centre de Bruxelles. Une partie du bénéfice de la vente des oeuvres servira à financer les missions de l'association.

Exposition les 05 et 06 juin 2010 de 12h00 à 19h00.

C'EST QUOI UNE COMMISSION DE CONCERTATION ,


Le Comité accompagne régulièrement les habitants dans l'examen de dossiers soumis à enquête publique. Une commission de concertation émet des avis sur les demandes de permis d'urbanisme ou d'environnement.

Qu'est-ce qu'une commission de concertation et à quoi sert-elle ?

La commission de concertation est un organe consultatif qui existe dans chacune des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Elle regroupe les représentants des instances publiques et entend les observations des riverains.

LES VISIONS DE LA STIB


Toute la presse en parle : la STIB prépare sa vision du transport à l'horizon 2030. Elle planchera bientôt sur un plan pour les transports en commun dans la capitale.

Dans sa communication à l'occasion de la présentation du rapport annuel, la STIB ne fait qu'aborder sa vision qu'en regard du plan "Cityvision" des principales associations de l'environnement et de la mobilité de la capitale, qui vise à tourner le dos à un réseau basé sur le métro. Diffusée à l'occasion de la restructuration du réseau de métro bruxellois, Cityvision consiste notamment à optimiser l'usage des tunnels existants, tant de métro que de pré-métro, en y faisant circuler 24 lignes directement connectées aux principaux points névralgiques de la capitale (centre, haut de la ville, grandes gares, quartiers des bureaux) au départ de tous les coins de la ville.

HORODATEURS POUR DALTONIENS


Chouette initiative de la commune qui, il y a quelque temps déjà, a aposé des stickers de couleur sur les horodateurs. Chaque couleur correspond à la zone dans laquelle on se trouve. Simple, mais efficace. Et sans texte : ce qui n'incitera donc pas certains esprits à y trouver prétexte à polémique sur l'usage de l'anglais, par exemple. Lors du placement des bornes en novembre 2008, en effet, une indication en anglais avait ému un parti de l'opposition qui en avait fait tout un fromage. Mais soyons prudents : l'usage de certaines couleurs pourrait dans ce cas fâcher un parti dont les siennes ne se retrouveraient pas sur les bornes. Surtout en pleine campagne électorale ...

Pages

S'abonner à Actualités