Documents

FORT(s) EN FÊTE 2014

Dans un peu plus d'un mois aura lieu la deuxième édition de Fort(s) en Fête. Ca se passe le jeudi 1er mai dans la rue du Fort et autour du Parvis.
 
 
Le succès de foule – et la qualité des animations - de la première édition de Fort(s) en Fête, la grande brocante festive de la rue du Fort à Saint-Gilles, est encore dans toutes les mémoires. Rendez-vous est pris ce 1er mai, sur un périmètre étendu le long de la rue du Fort (et ses abords) depuis le petit Parvis jusqu’à la rue Théodore Verhaegen.
 
 
 Contact

LA RUE THEODORE VERHAEGEN BIENTOT ACCESSIBLE

 

C'est le 10 mars (2014, nous dit-on), en principe, que la rue Théodore Verhaegen sera à nouveau accessible à la circulation. Le tram 81 pourra donc reprendre son circuit habituel mais sur une voirie totalement remise à neuf. 

 

 
D'ailleurs, des tests sont en cours pour l'installation des nouveaux panneaux de signalisation. Ca promet ...
 
 
Mais rassurez-vous : les travaux à la Barrière, c'est pour très bientôt. 
 
 
 

Les revendications associatives en matière de logement en 2014

Au sein du RBDH - dont le CODES est membre, un mémorandum a été publié il y a peu à l'occasion des futures élections du 25 mai 2014. Lors de la conférence de presse, les revendications exprimées lors d'une conférence de presse commémorant l'insertion du "droit au logement" dans la constitution s'en sont largement inspirées. Les voici :

Nos revendications adressées aux régions :

1. Beaucoup plus de logements publics à caractère social pour les ménages à revenus limités.
Les trois régions du pays enregistrent un important déficit en logements publics à caractère social au regard des besoins des habitants. Elles doivent mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour produire, par la construction et la rénovation, de nombreux logements publics abordables aux ménages à revenus limités. Il s’agit d’une solution durable et structurelle, considérée comme prioritaire par les associations de terrain et leurs usagers.

2. Des logements locatifs privés abordables et accessibles

 

 

QUE DIT EXACTEMENT L'ARTICLE 23 DE LA CONSTITUTION ?

 

Art. 23Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.

A cette fin, la loi, le décret ou la règle visée à l'article 134 garantissent, en tenant compte des obligations correspondantes, les droits économiques, sociaux et culturels, et déterminent les conditions de leur exercice.

Ces droits comprennent notamment :
1° le droit au travail et au libre choix d'une activité professionnelle dans le cadre d'une politique générale de l'emploi, visant entre autres à assurer un niveau d'emploi aussi stable et élevé que possible, le droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d'information, de consultation et de négociation collective; 
2° le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l'aide sociale, médicale et juridique;
3° le droit à un logement décent;
4° le droit à la protection d'un environnement sain;
5° le droit à l'épanouissement culturel et social.

 

LE DROIT AU LOGEMENT A 20 ANS

Ce 25 février 2014, plusieurs associations actives dans le secteur du logement - mais aussi de la pauvreté - ont convié la presse et le monde associatif pour fêter la prise en compte de la notion de droit au logement dans la constitution. Voici le texte du communiqué de presse : 

Le logement : un droit qui fête donc ses 20 ans en Belgique ! 
Et pourtant… ce droit n’est pas une réalité pour tous.

27 février 1994 : La Belgique inscrit le droit au logement dans l’article 23 de la Constitution : « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. Ce droit comprend le droit à un logement décent ». A cette époque, les associations étaient emplies d’espoir : la situation allait enfin s’améliorer pour tous ceux qui rencontraient des difficultés à se loger….

25 février 2014 : 20 ans plus tard, c’est la déception. Loin de s’améliorer, la situation a encore empiré. Les ménages à bas revenus sont touchés de plein fouet par la crise du logement et les politiques mises en oeuvre ne suffisent pas à leur venir en aide.

LE CONDUCTEUR FAIT SON SHOPPING

J'ai décidé, cette année, de faire quelques coups de gueule. Un peu marre quand même de devoir subir les incivilités des uns et des autres. Je commence aujourd'hui avec ma "modeste" expérience dans le tram (inévitablement en avance "avant" Ypres, puis à l'heure - mais je ne suis pas allé jusqu'au Heyzel). Je vais essayer de ne pas être (trop) poujadiste ou démago ou péremptoire. Ca va être difficile ...
 

Revenons-en à nos moutons. Tout le monde peut avoir un petit creux, non ? Ce matin, c'était le conducteur du tram 51 en direction du Heyzel [à proximité de l'arrêt - on peut le dire - Ypres], ce 1er février 2014 à 7:51 au coin de la rue d'Ophem et de la rue Forêt d'Houthulst (côté "canal", donc).

 

 

Haren en préventive

 
 
Voici un article paru dans la newsletter d'Inter-Environnement Bruxelles cette semaine.

 

Parler prison un vendredi soir, quoi de plus excitant. Ils étaient pourtant une cinquantaine à assister au ciné-débat« Prisons des villes, prisons des champs » ce vendredi 10 janvier dans un café à Haren. Le film de 20 minutes, produit par les Ateliers Urbains et réalisé en collaboration avec IEB, des habitants de Haren et de Saint-Gilles, a constitué un bon point de départ pour une discussion vive sur le sens de construire une nouvelle prison qui devrait répondre au problème de la surpopulation carcérale.

VERNISSAGE DE L'EXPO «LES IDEES A NU»

Le vendredi 10 janvier a eu lieu le vernissage de l'exposition "Les idées à nu». Un succès de foule mais surtout la consécration de deux ans de travail en immersion avec les habitants, les commerçants, les "associatifs", les passants, les clients des boutiques et du marché, des artistes,... 
 
Une brochure - 60 pages quand même - a été éditée pour l'occasion et a été remise aux autorités en espérant qu'une oreille (plus qu') attentive guidera le futur réaménagement de la rue ... après la rue Théodore Verhaegen, la Barrière et dans la foulée du Parvis.
 
 
Mesdames Evelyne Huytebroeck et Cathy Marcus ont, entre autres personnalités politiques, rehaussé de leur présence le vernissage. 
 
La brochure est disponible sur simple demande en nous contactant :
02/539.22.83

Dernière Assemblée Générale du Contrat de Quartier Parc-Alsemberg

 

La commune lance l'invitation pour 

 

la dernière Assemblée Générale 
du Contrat de Quartier "Parc-Alsemberg".
Cela se déroulera à la Maison du Peuple
Parvis de Saint-Gilles 37-39
le jeudi 9 janvier 2014 à 18.00.
 
 
A 18.30 : remise des prix aux lauréats du concours photos "Bel et bien vu !
De 18 à 21.00 : visite de l'exposition : 4 + 2
Nous y serons.

 

 

 

 

 

 

SHOOTING POUR LE FLYER «LES IDEES A NU»

Dans un élan d'une extrême mansuétude, nous publions une photo extraite d'essais pour le carton d'invitation pour notre exposition «ID Fortes : les idées à nu». On a fait un petit sondage express ce matin en envoyant à nos membres un choix de trois photos. Nombreux sont celles et ceux qui ont donné leur préférence. Celle-ci n'a pas encore été diffusée.

Difficile d'illustrer une exposition dont l'objectif est de rassembler les idées des gens pour améliorer la qualité de vie dans la rue du Fort.

C'est soit peu parlant ou incompréhensible, soit trop intello ou au contraire trop niais, trop abstrait ou pas assez général, ....

Et vous, vous en pensez quoi de cette idée brute ?
 

 

DESHABILLER BETHLEEM

La  Cité des Jeunes, une asbl localisée à deux pas de la place de Bethléem, et les jeunes qui la fréquentent dans le cadre de l'atelier de «Street Art» proposent leur vision de la place ce samedi 30 novembre dès 15.00. C'est graff, docteur ? 

 

 

VICTOR-VICTORIA

"Victor Victoria" : un remake de la comédie de Blake Edwards avec Julie Andrews ? Non, vous n'y êtes pas ! Ce qui nous occupe ici est nettement moins drôle : Il s'agit d'un nouveau possible futur chantier à un jet de pierre de la place Bara.
 
 
Petit à petit, l'îlot au pied de la tour du Midi se débarrasse de ses habitations (et aussi de ses habitants par la même occasion). Après le projet de 4 tours (dont une de 148,5 mètres - la même hauteur que la tour "des pensions"), c'est donc un autre projet qui est mis sur la table : Victoria. 
 
 

LOGEMENT POUR TOUS

 
 

Vu sur le mur de l'ex- "bouillon kube", ex- El Centro Galego de Bruxelas (Rue Vlogaert au pied des tours Jacques Franck).

Pour la petite histoire, le BouillonKube Collectif avait, en occupant le Centre Galego vous à la démolition, pour objectif de :

Mettre l'outil culturel au service de la cohésion sociale.
Développer une initiative artistique et culturelle de proximité dans un espace dynamique et convivial.
Donner l'accès aux divertissements et à la rencontre afin de permettre l'épanouissement du talent mais aussi l'échange de connaissances et de savoir faire au sein d'une structure gérée collective, responsable et fédératrice.

LA M... DANS LES YEUX ?

Décidément, quand ce n'est pas la police qui décolle nos affiches, ce sont les ouvriers qui déposent des panneaux de circulation.
 
Depuis de nombreux mois, dans le cadre du projet "ID Fortes", nous diffusons sur le coin de la rue d'Andenne et de la rue du Fort des informations ayant trait au quartier. Tout ceci avec l'accord et l'aval de la commune et du propriétaire.
 
On voit quand même que cet agenda mural est tout sauf "sauvage" , non ? Ben, il faut croire que certains ne captent pas ce détail.
 

De plus, le panneau (dont on se demande d'ailleurs l'utilité à cet endroit) est déposé contre le mur. Il faudrait pas qu'un enfant ou une personne mal voyante passe par là.

 

 

Pages