Documents

DEBUTS POUSSIFS DE LA BROCANTE COMMUNALE RUE DU FORT

Depuis dimanche dernier, le 4 mai, la rue du Fort accueillera chaque dimanche une brocante pendant les heures du marché du Parvis. Les objets de brocante pourront être offerts à la vente à l’exclusion des vêtements et du textile.

 

 

C'est une initiative communale que nous saluons avec enthousiasme. En effet, le marché dominical était franchement moribond. Un nouveau souffle devait être proposé au quartier. C'est précisément ce que nous réclamions notamment dans le cahier de revendications déposé en janvier dernier. Nous avons été entendus.

 

 

 

 

 

LA PLACE DE BETHLEEM EN MUTATION

A mi-chemin entre la Barrière et l'avenue Fonsny, la place de Bethléem a bénéficié de l'attention (toute relative) de ceux qui ont pensé l'embellissement de la rue Théodore Verhaegen. Force est de constater que le résultat n'est pas à la hauteur de ce que l'on pouvait espérer. Et ce n'est pas fini.

Au Comité de Défense de Saint-Gilles, nous n'avons pas pour habitude de nous plaindre lorsqu'un projet améliore réellement et avec pertinence la voie publique. Dans le cas de la place de Bethléem, il y a de quoi être perplexe.

Evoquons d'abord les points (les plus) positifs :

Il y a enfin une station Villo.
La modification du dessin de la route.
Les conteneurs pour les collectes sélectives enterrées.

Mais nous ne pouvons manquer de souligner ce qui ne va pas - ou n'a pas été.

Parcours d'artistes de Saint-Gilles : c'est LA MOINDRE DES CHOSES

"La moindre des choses" est une plateforme de réflexions et d’actions en ligne qui touchent différents domaines . Ils l'annoncent sur leur site ce sont des choses qui  "leur parlent, leur posent question". Il s'agit aussi d'un lieu où il peut se passer des tas de choses. Plusieurs expositions ont déjà été programmées dans ce lieu à un jet de pierre de la rue du Fort [21 rue Dethy].

Le lieu participe cette année au parcours d'artistes de Saint-Gilles et Forest. C’est la moindre des choses, disent-ils. Le minimum. Autrement dit, “le moins qu’on puisse faire” selon nous : partager sur différents sujets avec engagement, accepter d’être goutte d’eau dans la mer, devenir grain de sable dans le rouage.  La moindre des choses, une manière d’agir à notre échelle.

Nouvelle brocante rue du Fort

La rue du Fort suffoque ? Plusieurs commerces ont mis la clé sur le paillasson ? Le marché dominical s'essouffle ? Nous avons, en janvier dernier, déposé un livre blanc auprès des autorités communales, reprenant de nombreuses revendications pour redonner du peps à la rue. La commune propose dès ce dimanche, sur la lancée de "Fort(s) en Fête 2014" proposée par l'association des commerçants "Forts Ensemble", une brocante depuis le Parvis, sur la rue du Fort.  Nous ne résistons pas à la tentation de croire que l'initiative de cette nouvelle brocante est l'une des conséquences de nos actions dans le cadre d'ID Fortes entre 2012 et 2014. On applaudit des deux mains. 

DOM DAR, «NOTRE» TONTINE : C'EST PARTI

Ce mercredi 16 avril marquait le "vrai coup d'envoi de la tontine de Saint-Gilles. Mise en place il y a quelques mois, la troisième Assemblée Générale a permis d'annoncer l'ouverture du compte d'épargne, de rencontrer le Fonds du Logement et de renforcer des liens. Le Comité de Suivi avait organisé la séance comme de vrais pros.
 

Ci-dessus : une partie des ménages faisant partie de "Dom Dar". Les autres étant auprès des enfants dans une salle annexe ou préparant les interventions suivantes.

Revenons sur la genèse de Dom Dar dès demain.

 

BILAN DE LA POLITIQUE DU LOGEMENT DU GOUVERNEMENT BRUXELLOIS ENTRE 2009 et 2014

Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat (RBDH), duquel est membre le CODES, a publié ce matin le communiqué de presse suivant :

Le RBDH salue les efforts fournis pendant 5 ans mais rappelle que la crise du logement est tellement grave qu’elle impose plus que jamais la poursuite d’un travail ambitieux, orienté vers les plus pauvres.

L’asbl Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat publie le dernier baromètre du logement de la législature du Gouvernement bruxellois.

Durant ces cinq dernières années, cet instrument a permis d’évaluer, l’état d’avancement des 73 mesures prévues en matière de logement dans l’accord de majorité.

A 40 jours des prochaines élections régionales, fédérales et européennes, il est temps de faire le bilan de l’ensemble de la politique du logement mise en oeuvre de 2009 à 2014 à Bruxelles.

Sur les 73 mesures en faveur du logement, annoncées dans l’accord de Gouvernement :
41 mesures ont été réalisées.
16 mesures sont amorcées.
16 mesures ont été délaissées.

La crise du logement s’est encore aggravée

QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2014

Vous avez des idées pour rendre votre quartier plus respectueux de l’environnement et plus convivial ? C’est le moment de passer aux actes ! Bruxelles Environnement lance son appel à projets "Quartiers durables citoyens": s’il est retenu, votre quartier bénéficiera des conseils d’un coach, d’une méthode de travail, d’outils de communication et d’un soutien financier pour lancer des projets.

"Quartiers durables citoyens": plus vert et plus convivial

Depuis 2008, les habitants de vingt quartiers de Bruxelles se sont progressivement engagés dans la démarche. Le principe est simple : se mobiliser ensemble, dans son quartier, pour identifier des nécessités et développer des projets concrets en faveur de notre cadre de vie.

Ensemble, on est plus fort

Votez virtuellement pour le droit au logement

Nous relayons via notre blog l'appel suivant :
 
En Région bruxelloise, les loyers ne cessent d’augmenter et cette augmentation est plus rapide que celle des revenus des Bruxellois. Partant de ce constat, « Virtus electorum » (en latin : « la force de l’électeur ») a créé une liste électorale virtuelle pour laquelle vous pouvez voter en ligne.
L’idée est de proposer une liste de candidats de la société civile (qui ne sont pas inscrits sur les listes des prochaines élections) qui mettent au centre des préoccupations « le droit au logement pour tous » et font des propositions fortes qui sont trop peu présentes dans les programmes des partis de la Région de Bruxelles-Capitale.
Le Syndicat des Locataires et ses partenaires veulent provoquer un véritable électrochoc auprès des politiques et de dénoncer les échecs en matière d’accès au logement.

DU NEUF A LA PRISON ? OU PAS ...

Qu'en est-il aujourd'hui du destin des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael ? 
Au sein du Comité de Défense de Saint-Gilles, cela fait quelques temps que le sujet est régulièrement évoqué.  La Commune et la Région prennent occasionnellement attitude - du moins officieusement. C’est ainsi que Charles Picqué s’est exprimé l'an dernier sur le sujet après avoir été interpellé au parlement bruxellois le mercredi 20 mars 2013 par un député Ecolo. Un cahier des charges a été transmis à plusieurs cabinets d’architectures qui ont communiqué leurs esquisses fin mai 2013. Il a été décidé de demander de mettre l’accent sur le logement et les équipements collectifs, les commerces et les espaces verts … Ceci étant, la Région n’a pas la main dans ce dossier. Et la Régie des Bâtiments (Fédéral), propriétaire du terrain, ne s'est toujours pas positionné officiellement dans ce dossier.
 

 

FORT(s) EN FÊTE 2014

Dans un peu plus d'un mois aura lieu la deuxième édition de Fort(s) en Fête. Ca se passe le jeudi 1er mai dans la rue du Fort et autour du Parvis.
 
 
Le succès de foule – et la qualité des animations - de la première édition de Fort(s) en Fête, la grande brocante festive de la rue du Fort à Saint-Gilles, est encore dans toutes les mémoires. Rendez-vous est pris ce 1er mai, sur un périmètre étendu le long de la rue du Fort (et ses abords) depuis le petit Parvis jusqu’à la rue Théodore Verhaegen.
 
 
 Contact

LA RUE THEODORE VERHAEGEN BIENTOT ACCESSIBLE

 

C'est le 10 mars (2014, nous dit-on), en principe, que la rue Théodore Verhaegen sera à nouveau accessible à la circulation. Le tram 81 pourra donc reprendre son circuit habituel mais sur une voirie totalement remise à neuf. 

 

 
D'ailleurs, des tests sont en cours pour l'installation des nouveaux panneaux de signalisation. Ca promet ...
 
 
Mais rassurez-vous : les travaux à la Barrière, c'est pour très bientôt. 
 
 
 

Les revendications associatives en matière de logement en 2014

Au sein du RBDH - dont le CODES est membre, un mémorandum a été publié il y a peu à l'occasion des futures élections du 25 mai 2014. Lors de la conférence de presse, les revendications exprimées lors d'une conférence de presse commémorant l'insertion du "droit au logement" dans la constitution s'en sont largement inspirées. Les voici :

Nos revendications adressées aux régions :

1. Beaucoup plus de logements publics à caractère social pour les ménages à revenus limités.
Les trois régions du pays enregistrent un important déficit en logements publics à caractère social au regard des besoins des habitants. Elles doivent mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour produire, par la construction et la rénovation, de nombreux logements publics abordables aux ménages à revenus limités. Il s’agit d’une solution durable et structurelle, considérée comme prioritaire par les associations de terrain et leurs usagers.

2. Des logements locatifs privés abordables et accessibles

 

 

QUE DIT EXACTEMENT L'ARTICLE 23 DE LA CONSTITUTION ?

 

Art. 23Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.

A cette fin, la loi, le décret ou la règle visée à l'article 134 garantissent, en tenant compte des obligations correspondantes, les droits économiques, sociaux et culturels, et déterminent les conditions de leur exercice.

Ces droits comprennent notamment :
1° le droit au travail et au libre choix d'une activité professionnelle dans le cadre d'une politique générale de l'emploi, visant entre autres à assurer un niveau d'emploi aussi stable et élevé que possible, le droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d'information, de consultation et de négociation collective; 
2° le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l'aide sociale, médicale et juridique;
3° le droit à un logement décent;
4° le droit à la protection d'un environnement sain;
5° le droit à l'épanouissement culturel et social.

 

LE DROIT AU LOGEMENT A 20 ANS

Ce 25 février 2014, plusieurs associations actives dans le secteur du logement - mais aussi de la pauvreté - ont convié la presse et le monde associatif pour fêter la prise en compte de la notion de droit au logement dans la constitution. Voici le texte du communiqué de presse : 

Le logement : un droit qui fête donc ses 20 ans en Belgique ! 
Et pourtant… ce droit n’est pas une réalité pour tous.

27 février 1994 : La Belgique inscrit le droit au logement dans l’article 23 de la Constitution : « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. Ce droit comprend le droit à un logement décent ». A cette époque, les associations étaient emplies d’espoir : la situation allait enfin s’améliorer pour tous ceux qui rencontraient des difficultés à se loger….

25 février 2014 : 20 ans plus tard, c’est la déception. Loin de s’améliorer, la situation a encore empiré. Les ménages à bas revenus sont touchés de plein fouet par la crise du logement et les politiques mises en oeuvre ne suffisent pas à leur venir en aide.

LE CONDUCTEUR FAIT SON SHOPPING

J'ai décidé, cette année, de faire quelques coups de gueule. Un peu marre quand même de devoir subir les incivilités des uns et des autres. Je commence aujourd'hui avec ma "modeste" expérience dans le tram (inévitablement en avance "avant" Ypres, puis à l'heure - mais je ne suis pas allé jusqu'au Heyzel). Je vais essayer de ne pas être (trop) poujadiste ou démago ou péremptoire. Ca va être difficile ...
 

Revenons-en à nos moutons. Tout le monde peut avoir un petit creux, non ? Ce matin, c'était le conducteur du tram 51 en direction du Heyzel [à proximité de l'arrêt - on peut le dire - Ypres], ce 1er février 2014 à 7:51 au coin de la rue d'Ophem et de la rue Forêt d'Houthulst (côté "canal", donc).

 

 

Haren en préventive

 
 
Voici un article paru dans la newsletter d'Inter-Environnement Bruxelles cette semaine.

 

Parler prison un vendredi soir, quoi de plus excitant. Ils étaient pourtant une cinquantaine à assister au ciné-débat« Prisons des villes, prisons des champs » ce vendredi 10 janvier dans un café à Haren. Le film de 20 minutes, produit par les Ateliers Urbains et réalisé en collaboration avec IEB, des habitants de Haren et de Saint-Gilles, a constitué un bon point de départ pour une discussion vive sur le sens de construire une nouvelle prison qui devrait répondre au problème de la surpopulation carcérale.

VERNISSAGE DE L'EXPO «LES IDEES A NU»

Le vendredi 10 janvier a eu lieu le vernissage de l'exposition "Les idées à nu». Un succès de foule mais surtout la consécration de deux ans de travail en immersion avec les habitants, les commerçants, les "associatifs", les passants, les clients des boutiques et du marché, des artistes,... 
 
Une brochure - 60 pages quand même - a été éditée pour l'occasion et a été remise aux autorités en espérant qu'une oreille (plus qu') attentive guidera le futur réaménagement de la rue ... après la rue Théodore Verhaegen, la Barrière et dans la foulée du Parvis.
 
 
Mesdames Evelyne Huytebroeck et Cathy Marcus ont, entre autres personnalités politiques, rehaussé de leur présence le vernissage. 
 
La brochure est disponible sur simple demande en nous contactant :
02/539.22.83

Dernière Assemblée Générale du Contrat de Quartier Parc-Alsemberg

 

La commune lance l'invitation pour 

 

la dernière Assemblée Générale 
du Contrat de Quartier "Parc-Alsemberg".
Cela se déroulera à la Maison du Peuple
Parvis de Saint-Gilles 37-39
le jeudi 9 janvier 2014 à 18.00.
 
 
A 18.30 : remise des prix aux lauréats du concours photos "Bel et bien vu !
De 18 à 21.00 : visite de l'exposition : 4 + 2
Nous y serons.

 

 

 

 

 

 

Pages