Documents

TEMPS D'ATTENTE INTERMINABLE

Les investissements de la STIB sont d'une redoutable pertinence. Il en va ainsi des panneau signalant le temps d'attente des trams et métros. Ce lundi, par exemple, quel ne fut pas le bonheur des voyageurs de pouvoir gérer utilement leur temps en attendant le passage du premier "51" en pleine heure de midi. Plutôt que de patienter bêtement pendant 43 minutes, le panneau leur promettait un délai précis, implacable, clinique. 43 minutes : le temps de prendre un thé en surface, de lire la moitié d'un quotidien, manger une poire, papoter avec deux touristes, constater que les feux de signalisation étaient en panne et redescendre vers les quais. Bon. Le tram était passé. Même pas peur : le suivant devait passer "théoriquement" - donc - quinze minutes plus tard. Hum. Peut-être rentrer chez soi à pied est parfois plus rapide ...

mer, 10/31/2012 - 15:34

 

Nous le savons depuis un certain temps : l 'institut Jules Bordet, situé sur le territoire de la Ville de Bruxelles, va émigrer sur le campus Erasme à Anderlecht. Le montage financier idéal serait de 80 millions d'euros. Les travaux devraient s'achever en 2015. L'une des conséquences sera que le parking connaîtra une fréquentation encore moindre qu'aujourd'hui. A l'heure où la commune de Saint-Gilles a désigné un bureau d'architectes (le bureau Karbone) pour réfléchir à la définition et l'aménagement de la Place Marie Janson, la question du stationnement et donc d'un éventuel parking souterrain refait surface.

 

 

 

 

NOUVEL AGENDA ID FORTES

Dans le cadre du projet de redynamisation de la rue du Fort [en tout cas au départ d'une sensibilisation et une participation citoyenne à la (re)construction identitaire de la rue], nous avons installé un panneau avec les activités du mois de novembre organisées par les associations dans la rue.
 
 

Ce panneau qui sera actualisé à la fin de l'année est supposé accueillir prochainement les idées des riverains, des commerçants, des passants sur ce qui pourrait améliorer le "bon vivre" dans la rue.

 

 

MARCHE EXPLORATOIRE RUE DU FORT

Les Ateliers Urbains vous invitent le mercredi 31 octobre (à 14h) et le samedi 3 novembre (également à 14h) à une marche exploratoire dans la rue du Fort et les alentours :

Le quartier de la rue du Fort fait actuellement l’objet d’un contrat de quartier. Celui-ci prévoit un volet participatif. L’occasion pour les Ateliers urbains, basés pendant 4 mois au Pianofabriek, d’essayer la pratique des marches d’exploration urbaines.

 

GUILLAUME TELL 46 : UN CHANCRE VA DISPARAITRE

Depuis plusieurs années maintenant, une maison incendiée était laissée à l'abandon. La commune convoitait le bâtiment qu'elle souhaitait acquérir dans le cadre du Contrat de Quartier Parc-Alsemberg. Le parcours fut de toute évidence parsemé d'embûches. Arrivée à ses fin, les riverains attendaient avec impatience qu'un projet se mette en place.

C'est maintenant chose faite puisqu'un panneau annonce le début des travaux en 2014. Ceci étant, nous ignorons pourquoi il faille encore attendre plus d'un an pour débuter ces travaux ...

 

 

 

 

ASSEMBLEE DES HABITANTS LE MARDI 23 OCTOBRE A 19.00

L'Assemblée des Habitants se réunira le mardi 23 octobre de 19 à 21 heures au Pianofabriek.

 

 

 

A l'ordre du jour, nous proposons les points suivants :
 
L'approbation du compte-rendu de la séance du mardi 28 août 2012,
 
Les chantiers en cours. Nous ferons le point sur :
 
ID Fortes,  « Quartiers verts 2012 », Ateliers Urbains et le contrat de quartier « Parc-Alsemberg »
Contrat de quartier durable « Bosnie » 
Le déménagement de la prison de Saint-Gilles : contacts avec IEB, Forest et Neder-over-Hembeek 
Aménagement du (grand) Parvis 
Action logement vides : les résultats 
La Poste et les PMR 
 

Le timing « chantier Théodore Verhaegen » et maintien des transports en commun.

REAMENAGEMENT DU PARVIS : ON Y PENSE

A la fin de l'été, la commune a lancé un nouveau projet : celui de réaménager le Parvis. Ce n'est bien sûr pas pour demain. En août a été lancée la première phase : celle de concevoir une esquisse de ce que pourrait être le "Grand Parvis" de Saint-Gilles - l'espace situé entre "le carré de Moscou" et la chaussée de Waterloo.

Un bureau d'architectes a été mandaté par Atrium pour réaliser cette esquisse. Celle-ci serait déposée prochainement au Conseil Communal.

Atrium et le bureau d'architectes a réuni une large palette d'acteurs concernés par la question : la police, les services communaux, le secteur associatif, les commerçants, ... et le Comité de Défense de Saint-Gilles [pour le relais avec les habitants].
 

COLLECTE DE VERRE ENTERREES : CA MARCHE ?

Les collectes sélectives et le recyclage des déchets font aujourd'hui partie intégrante de al vie des ménages. Pour ce qui est des collectes de verre, les saint-gillois ont deux possibilités de s'en débarrasser :
soit en les jetant dans les bulles à verre,
soit en les déposant dans une déchetterie - mais il n'y en a plus dans la commune.

Pour ce qui est des bulles à verre, on peut regretter le bruit du verre qui se brise et les incivilités consistant à jeter les bouteilles et autres bocaux ou flacons à côté des bulles.

Régulièrement revient à la surface l'idée de recourir à des bulles à verre enterrées.

Comment ça marche ?

 

LA PAUVRETE EST UNE VIOLATION DES DROITS DE L'HOMME

Le 22 décembre 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies proclamait le 17 octobre journée internationale pour l'élimination de la pauvreté (voir ici la résolution des Nations Unies). Elle invitait ainsi les états et les associations à mettre la question de la pauvreté à l’ordre du jour et à entreprendre les démarches nécessaires pour réellement combattre la pauvreté. La date choisie fait référence au rassemblement sur le Parvis des Droits de l’Homme et des Libertés à Paris le 17 octobre 1987. Ce jour-là était inaugurée une dalle en l’honneur de toutes les victimes de la faim, de l’exclusion et de la violence. Chaque 17 octobre, des personnes se réunissent dans le monde entier pour rappeler que la pauvreté est une violation des droits de l’homme.

Vous pouvez consulter le site du BAPN pour de plus amples informations sur les actions en matière de lutte contre la pauvreté - il n'est pas très à jour, malheureusement. Vous pouvez aussi visiter le site du Forum Bruxellois de Lutte contre la pauvreté en cliquant ici.
 

LE PARVIS PIETONNIER ? PAS A N'IMPORTE QUELLE CONDITION !

Dans le journal «LE SOIR» de ce jeudi 22 septembre sont abordés les grands enjeux de la commune de Saint-Gilles au-delà des élections du 14 octobre prochain. Le déménagement des prisons de Saint-Gilles et Forest, la fracture sociale, la sécurité, l'aménagement du Parvis. C'est ce point qu'a retenu le journaliste de nos attentes de la mandature prochaine. Nous avons aussi manifesté notre profonde désapprobation quant à l'idée d'un parking souterrain à la place Marie Janson, évoquant une alternative : celui de la Porte de Hal, largement inoccupé de jour comme de nuit. Notons aussi que le déménagement de l'Institut Jules Bordet va inévitablement contribuer à ce que ce parking soit encore plus sous-utilisé.

UN PROJET DE DOUCHES POUR LES DEMUNIS

L’asbl DoucheFLUX est un projet révolutionnaire destiné à contribuer à l’assistance aux plus démunis à Bruxelles, avec ou sans logement, avec ou sans papiers, du quartier ou d’ailleurs. L'inauguration du lieu (le bâtiment n'est pas encore trouvé...) est prévue le 31 décembre 2013.

 

1. Le projet comprend l’installation de 30 douches, 200 consignes et un grand salon lavoir. Ces équipements manquent cruellement dans la capitale, un manque qui risque de s’aggraver à mesure qu’augmente la pauvreté au sein de la population bruxelloise. L’offre actuelle est totalement insuffisante et elle conduit souvent à des situations insoutenables.

 

LE PIETONNIER DU PARVIS PROLONGE

 

Le collège des Bourgmestre et Echevins a décidé hier, mercredi 29 août, de maintenir le (Grand) Parvis en espace piétonnier jusqu'au 16 septembre prochain. Un pas vers la pérennisation du piétonnier toute l'année ? Ce serait une très chouette idée, non ?

 

UNE TABLE VEGETARIENNE AU PARVIS : UN RECORD ?

Ce jeudi 30 août, à partir de 14h sur Parvis de Saint-Gilles, à l'initiative - notamment - de l'Échevinat du développement économique, réalisé en partenariat avec l'Antenne Atrium Saint-Gilles Centre, le syndicat d'initiative de Saint-Gilles, une table de plus de 40 mètres sera installée. L'idée est d'inviter le tout-un-chacun à contribuer à établir le record de la  table végétarienne la plus longue de Belgique, voire du Monde. 

Tous, habitants, passants, maraîchers et commerçants du quartier peuvent peuvent venir, en famille ou accompagnés de collègues ou  d'amis. On peut apporter son repas1 (végétariens, évidemment) ou découvrir les plats « veggie » spécialement concoctés par les restaurants du parvis ou les échoppes - nombreuses qui seront présentes (complétant les habituels marchands ambulants du marché gourmand du jeudi). 

Le record sera-t-il établi ? Voici en tout cas la table de 40 mètres telle qu'elle se présentait à 12.30. Le suspens est insoutenable !

 

 

RUE PROPRE : UN BILAN

La commune de Saint-Gilles a mené du 31 janvier au 14 février 2011 une opération «Rue Propre». Les services de la commune ont concentré leurs actions, avec le soutien de la zone de Police Midi et Bruxelles-Propreté, dans le quartier situé à l’est de la ligne constituée par l’avenue des Villas, la Barrière, les rues de Tamines, de Roumanie, de Lausanne et de la Source.

L’accent a été particulièrement mis sur la répression. Le site communal fait état du résultat de l’opération :
43 pv en matière de propreté ont été dressé. (Sacs sortis en dehors des heures, dépôts
clandestins, actes de malpropreté. 9 agents du service propreté, 10 Gardiens d’espace publics, 2 agents de la répression de Bruxelles-Propreté.)

50.000

C'était imminent : on y est. Officiellement, il y a plus de 50.000 personnes inscrites dans la commune au Registre de la Population. Maintenant, il faudra assurer ce qui va avec : l'accueil, le logement (de qualité et abordable), des crèches, des écoles, des résidences pour les seniors, des activités pour les ados et les jeunes, la création d'emplois (de qualité), l'accompagnement dans la formation,  ... Un programme copieux. Un défi majeur. Un investissement sur l'avenir.

Pages