LE CONDUCTEUR FAIT SON SHOPPING

J'ai décidé, cette année, de faire quelques coups de gueule. Un peu marre quand même de devoir subir les incivilités des uns et des autres. Je commence aujourd'hui avec ma "modeste" expérience dans le tram (inévitablement en avance "avant" Ypres, puis à l'heure - mais je ne suis pas allé jusqu'au Heyzel). Je vais essayer de ne pas être (trop) poujadiste ou démago ou péremptoire. Ca va être difficile ...
 

Revenons-en à nos moutons. Tout le monde peut avoir un petit creux, non ? Ce matin, c'était le conducteur du tram 51 en direction du Heyzel [à proximité de l'arrêt - on peut le dire - Ypres], ce 1er février 2014 à 7:51 au coin de la rue d'Ophem et de la rue Forêt d'Houthulst (côté "canal", donc).

 

 

Je comprends mieux maintenant pourquoi les trams sont systématiquement en avance sur une partie du tronçon dans un sens ou dans l'autre sur cette ligne tôt le matin : les conducteurs ont faim ! Les pauvres. Et donc, pour respecter leur horaire au terminus ou peut-être respecter leur "moyenne commerciale", ils "tracent" dès le début de leur parcours, puis s'arrêtent iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii - toutes portes ouvertes, à la grande surprise des voyageurs, d'ailleurs - pour s'acheter leur délicieux croissant à "la Chocolatine", par exemple. De ce fait, je rate donc régulièrement mon tram parce que celui-ci est en avance pour ce genre de raison. Y a-t-il un rapport de cause à effet ? Mais noooooon ! Il ne faut pas généraliser, quand même.

Sur le coup, ce matin, ça m'a quand même un peu irrité. Et essayez aussi d'entrer dans un tram entre deux arrêts (ou d'en sortir avec l'aval du Maître des lieux). Ou de demander au conducteur de s'arrêter (entre deux arrêts toujours) pour aller chercher votre couque au chocolat ...

Les "cadences infernales", comme ils disent, imposées par la direction de la STIB, expliquent peut-être cela : est-ce une raison pour se "promener" ainsi aux commandes d'un transport de service public, prenant ainsi les voyageurs en otage des caprices de l'estomac.

Tiens : j'aurais bien aimé entendre les explications du conducteur si j'avais pris les commandes de "son" tram. Hi ! Hi ! C'est tout pour cette fois. Hé : sans rancune, Monsieur le conducteur : vous avez quand même aidé une PMR à monter dans le tram à Belgica ...

 

 

 

 

 

 

 
Cet après-midi, si j'ai le courage, j'irais bien à la manifestation des artistes et des "artistes" : j'en connais qui y seront. Mais il fait froid (oui, je sais, pas par rapport aux moyennes saisonnières ...) et le vent est déjà soutenu, ce matin. Et il pleut. Et il faudra bien prendre le tram encore !
 
Mais lundi : promis juré : je publie un article sur les inscriptions dans les écoles primaires de Saint-Gilles. Vous allez rire .... Ou pas. 
 

Les photos du haut ont été prises à 7:51 ce matin et je suis rentré dans le tram "fantôme" à 7:52. Qui est reparti à 7:53 - tip top à l'heure. La troisième, celle du bas, a été prise quelques minutes plus tard à l'intérieur du même tram dont il est question dans cet article.

Type de document: