RAMASSAGE DES POUBELLES : BRUXELLES PROPRETE A L'AMENDE


Depuis le 1er janvier 2010, les déchets doivent obligatoirement être triés. Fini donc de jeter des berlingots, des boîtes de conserve ou du papier dans les poubelles blanches. Le but est de contribuer ainsi à diminuer la part des déchets recyclables dans les poubelles non triées. Actuellement, cette part s'élève encore à 20% en moyenne.

En 2009, une mesure concernant le verre avait déjà été prise : l'interdiction de jeter du verre dans les poubelles blanches. Les bruxellois doivent les déposer dans les bulles à verre.

A Saint-Gilles, d'ailleurs, l'Agence Bruxelles Propreté a demandé l'autorisation de placer des bulles à verres enterrées le long des voiries de la commune. On n'a par ailleurs rien vu venir.

Selon des statistiques régionales, 80% des bruxellois trient correctement leurs déchets. L'obligation de trier est assortie dans un premier temps d'une campagne de sensibilisation puis d'une phase répressive.

Des contrôleurs vérifieront les sacs. En cas de non respect de l'obligation de trier, des amendes pourront frapper le contrevenant. Elles s'échelonneront de 62,5 € à 625 € selon la quantité, le contenu et la récidive éventuelle. En terme d'incitant, les sacs jaunes et bleus ont diminué de 0,10 €. Ne pas trier est donc dorénavant "criminalisé".

Ceci étant - tout en saluant l'impulsion qui vise essentiellement à recycler le plus possible ce qui peut l'être - le tri ne sera peut-être pas la priorité de ceux d'entre nous qui connaissent des difficultés pour boucler leurs fins de mois. De plus, trier demande assez bien de place. Difficile parfois de trouver dans sa cuisine où entreposer quatre ou cinq poubelles : papier, plastique, déchets non triés, piles, verre, produits toxiques,... Nous devrons tous contribuer à cet effort de recyclage.

Le Comité s'étonne par contre de constater que ces dernières semaines, les camions-poubelle ne passent parfois tout simplement pas dans la commune. Ainsi les collectes du jeudi 4 mars et celle du lundi 8 mars 2010 n'ont toujours pas eu lieu dans le quartier de la place de Bethléem. Qu'a donc prévu notre Ministre comme sanction à l'encontre de l'Agence Bruxelles Propreté lorsqu'elle ne respecte pas sa mission financée par nos impôts ?

Faisons un rapide calcul amusant : imaginons seulement 1.000 adresses négligées à 62,5 € d'amende par sac - soit l'amende minimale si le citoyen lambda sort sa poubelle un mauvais jour. Et imaginons même un seul sac par maison. Le montant de l'amende serait de 62.500 € par jour. Dans notre expérience de cette semaine, et ne considérant qu'un seul fait de délinquance de l'Agence Bruxelles Propreté par période de collecte, l'amende monterait à ce jour à 13.000 €.

Les sacs seront-ils ramassés ce jeudi 11 mars ? Le suspense est insoutenable !

Note.
Un dépêche de "La Tribune de de Bruxelles" évoquait les sacs blancs non collectés le 9 mars dernier :
"Ordures ménagères sur le trottoir, hier. Fâcheries et grève de 150 ouvriers de l'Agence régionale PROPRETÉ Humeur maussade, hier dès potron-minet, sur le boulevard du Triomphe, à Auderghem ! Environ 150 personnes dévolues au ramassage d'ordures ménagères ..."

Type de document: