La poste

En juillet 2011, nous avons souligné que le bureau de poste de la rue Sterckx était depuis deux ans d'inaccessible aux personnes à mobilité réduite (PMR). Nous avons décidé de mener une action «POSTE».  

Depuis 2009, donc, deux bureaux de poste ont été fermés à Saint-Gilles : celui de la rue de Moscou et celui de la Chaussée de Charleroi. La rue Sterckx accueille le public, mais l'accès aux personnes moins valides est très difficile. Un projet de permis pour un plan incliné a été déposé en 2010.     
Cette demande avait reçu un avis favorable de la concertation – suivant d'ailleurs notre avis – mais assorti de conditions. Depuis, c'est le silence radio !       

On a également insisté les questions de propreté (rue Sterckx), de l'accès global au bureau (pas uniquement pour les handicapés), des emplacements de parking et de l'aménagement de la voirie – notamment du cheminement des piétons et des emplacements de parking.          

Pour la petite histoire, le CODES a aussi imaginé faire construire un plan incliné provisoire avec des élèves d'écoles d'ébénisterie.

A propos du plan incliné, BPost a donc en 2013 visiblement renoncé à l’installer au profit d’un élévateur. Mais n’est-ce pas une nouvelle manœuvre pour ne pas agir ou, en tout cas, postposer les travaux ? Ils veulent donc installer un élévateur qui servira aussi au centre de Fitness. Nous avons envisagé de porter plainte une nouvelle fois au Centre pour l’égalité des chances.

Documents en rapport avec ce projet

  • Vous avez déjà dû très certainement entendre dire que la poste de la rue Sterckx allait à nouveau déménager. Nous les avons contactés à ce sujet et ils nous affirment qu’un futur déménagement ne fait pas partie de leurs projets. Les travaux de réaménagement effectués en novembre dernier visaient un espace plus adéquat pour l’accueil des usagers. Chaque année, le Comité se bat contre Bpost pour avoir une rampe d’accès ou  un plan incliné (et non un dispositif électronique peu fonctionnel) pour permettre à tous les usagers d’entrer et de circuler sans l’aide d’une tierce personne. Actuellement, seules les personnes en chaises roulantes non motorisées peuvent, avec l’aide d’un employé, utiliser l’élévateur. Qu’en est-il des personnes en béquille, des mamans en poussette ou d’une vieille dame avec un caddie rempli de courses ? Nous préparons une nouvelle action pour que les conditions d’accès s’améliorent enfin.  
  • La poste ne sort pas grandie de la pose récente d'un élévateur. Les responsables nous promettent depuis plus de six ans une solution pour permettre l’accès aux bureaux de la rue Sterckx [près de la Barrière]. Les Saint-Gillois ont une nouvelle fois été trompés. Après avoir déposé de multiples demandes de permis – pour autant de non-réalisations, BPost a cet hiver fait encore plus fort : elle a installé un élévateur… qui ne fonctionne pas ! Ce n’est pas bientôt fini, ce cirque ? Nous avons donc, avec quelques-uns de nos membres été le dire, le 17 février, jour du mardi gras. Nous avions au préalable questionné le personnel de la poste. Bien malgré eux, les guichetiers doivent sans cesse expliquer aux visiteurs qu’ils ne savent pas quand le dispositif serait opérationnel.
  • Il y a quand même un petit truc qui m'échappe dans le chef des responsables de BPost. Depuis que nous demandons de prévoir un dispositif d'accès aux bureaux (de la rue Sterckx) pour les PMR, nous avons la très désagréable impression que l'on se moque des saint-gillois.  Je passe les diverses pérégrinations qui nous occupent depuis 6 ans maintenant - vous trouverez plusieurs articles les égrainant. Quoiqu'il en soit, donc, la poste a installé un élévateur ... qui est mis sous capote. Est-ce donc déjà cassé ? Nous avons été interroger le personnel qui nous a confié que ... l'installateur devait encore installer un boitier.  Mais non, on ne se moque pas de nous. C'est juste une question de temps. Je prends immédiatement contact avec Saint-Nicolas. Pas sûr qu'il sera ravi.  Et mon petit doigt me dit que c'est bientôt Carnaval. On va rire ....
  • La poste n’aime pas les PMR : elle leur refuse l’accès de ses guichets  de la rue Sterckx à Saint-Gilles  depuis 2.267 JOURS !   Depuis de nombreuses années, notre Comité d’habitants relaie auprès des instances de la poste, tant au niveau général qu’au niveau local les plus vives inquiétudes quant au démantèlement progressif du service public. Quand ce ne sont pas les boîtes postales qui sont enlevées, ce sont les bureaux de poste qui disparaissent. La commune de Saint-Gilles compte actuellement plus de 52.000 citoyens (elle n’en comptait « que » 48.000 il y a 5 ans : le boom démographique est passé par là). Or, pour satisfaire la clientèle, ce ne sont plus que deux bureaux de poste qui restent en place – ceux de la rue de Moscou et de la Chaussée de Charleroi ont été brutalement fermés. 
  • Passez-nous l'expression, mais : on se fout de la g de qui ? Ce vendredi 13 septembre 2013, cela fait exactement 1831 jours que le bureau de poste de la rue Sterckx est quasi inaccessible aux PMR.  Pendant ce temps, le patron de l'institution refuse de revoir son salaire annuel (1.100.000 € en 2012) à la baisse. Le gouvernement songe à le raboter à hauteur de 290.000 € par an. Il refuse de travailler "au rabais".     Rétroactes :   Vous ne trouverez pas ici tout l'historique de notre combat depuis 2008 pour maintrenir les bureaux de poste à Saint-Gilles ni toutes les boîtes postales. Reprenons simplement les tergiversations de BPost pour ne pas rendre la vie plus facile aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).   1. La demande de permis soumise à l’enquête publique du 31/12/2012 au 14/01/2013.