Les tours "Victor"

Alors qu’en 2011 et 2012, les promoteurs [Athénor et CLT] ont vaguement dévoilé leur jeu à force d’effets d’annonce, de coups de bluffs, d’indiscrétions « volontaires » dans la presse,… le dossier a tourné au ralenti en 2013. Le rapport d’incidence devrait être bouclé début 2012. Le déblayage des chancres existants a commencé fin de l’année dernière. Les riverains s’inquiètent et se mobilisent. La demande de permis n’a toujours pas été déposée.

Le quartier Midi est donc toujours en ébullition. Le P.P.A.S. Bara II (à côté de la gare du Midi) a fait l’objet d’une demande d’abrogation afin de pouvoir y construire un nouveau complexe de quatre tours – un méga complexe de 100.000 m² de bureaux appelé « Victor ». Du logement y est prévu. Nous n’y voyons qu’un alibi puisque, après avoir réservé 5 à 6.000 m² à cette destination, ce ne seraient finalement que 2.000 petits m² qui y seraient dédiés. Nous avons souligné que l’îlot – comprenant, il est vrai, un chancre – méritait une autre destination.

Dans la foulée, plusieurs demandes de permis d’urbanisme ont été déposées à Saint-Gilles et à Anderlecht dans le but d’abroger (pour l’instant) trois PPAS (France/Blérot, Bara I et Bara II.

L’objectif : permettre de modifier l’affectation des îlots afin – de toute évidence -  d’y construire des tours, donc.

Ajoutons que les cahiers de charge des PPAS précédents n'ont pas été respectés.

Documents en rapport avec ce projet

  • Cela fait maintenant huit ans qu’Atenor a acquis les terrains de la gare du Midi en ayant l’intention d’y construire quatre tours. Les projets se suivent : aucun n’a encore abouti. La Région avait bien lancé l’idée d’un schéma directeur pour inviter le groupe à développer son projet en respectant un certain nombre de principes (et notamment de prévoir du logement moyen). Aujourd’hui, la Région annonce la mise sur pied d’un Plan d’Aménagement Directeur – contraignant, lui –  dans le remaniement du Code de l’aménagement du territoire. Atenor a donc décidé d’attendre et de laisser ce chancre continuer d’offrir son spectacle affligeant aux riverains et navetteurs. Ce qui ne l’empêche pas d’effectuer des « travaux » la nuit sur le site.
  • Vu depuis la Tour des Pensions (Tour du Midi) : le site que convoite Atenor pour y ériger les tours du projet "Victor".
  • "Victor Victoria" : un remake de la comédie de Blake Edwards avec Julie Andrews ? Non, vous n'y êtes pas ! Ce qui nous occupe ici est nettement moins drôle : Il s'agit d'un nouveau possible futur chantier à un jet de pierre de la place Bara.     Petit à petit, l'îlot au pied de la tour du Midi se débarrasse de ses habitations (et aussi de ses habitants par la même occasion). Après le projet de 4 tours (dont une de 148,5 mètres - la même hauteur que la tour "des pensions"), c'est donc un autre projet qui est mis sur la table : Victoria.     
  •      
  •   Le projet de construction des tours Victor (à côté de la Tour du Midi) cafouille en effet. "Pour changer", oserait-on dire ... Le terrain est maintenant quasi déblayé - sauf qu'il reste une grosse dalle en béton : les entrepreneurs ont peur de découvrir des surprises en dessous ? Et une enquête publique a été déposée. Mais il y a un "hic" - que l'on avait déjà repéré dès le départ : l'enquête publique n'a été organisée qu'à Anderlecht et le dossier n'était consultable qu'au service de l'urbanisme de cette commune seulement.      Or, le dossier et l'enquête publique devaient obligatoirement subir le même sort à Saint-Gilles. Ce qui ne fut pas le cas.    Alors quoi ? Un twist dans le timing ? Une erreur humaine ? Un désaccord politique et donc un blocage savamment orchestré ? Une volonté de ... réorganiser l'enquête publique en été quand les bruxellois sont en vacances ? - argh, la théorie du complot me reprend.