COURT ET BREF

Œuvre d’art ou provocation ?

Le graffiti de pénis de la Barrière ne cesse de faire polémique. Depuis plusieurs mois, diverses interventions dans l’espace public mettent en scène des attributs génitaux et des postures sexuelles. Souvent attribué à Vincent Glowinski (alias Bonom) – qui dément en être l’auteur, la commune a finalement décidé de ne pas effacer ni faire disparaître l’objet du délit/délire.

Thématique: 
Localisation: 
Type de document: