BILAN DE L’AMÉNAGEMENT DE LA RUE THÉODORE VERHAEGEN

Où sont nos abris ?

Durant l’enquête publique de 2011, introduite par Bruxelles Mobilité AED – DGE, il était prévu d’avoir des abris pour les usagers aux arrêts Bethléem dans les deux sens et dans la montée à l’arrêt Guillaume tell et Barrière. Laissant le temps aux différents intervenants de faire le nécessaire, nous ne sommes pas intervenus. Malheureusement, nous pouvons  constater qu’ils sont toujours absents. Que doit-on faire pour avoir un arrêt protégé connaissant la météo capricieuse de notre pays ?

Une piste cyclable pas très visible.

Les cyclistes dans le sens de la montée de la rue doivent passer derrière les abris (inexistants) de certains arrêts (Bethléem, Guillaume Tell et Barrière) et partager le trottoir avec les piétons. Un marquage peut visible met les usagers dans des situations compliquées voir même parfois dangereuses pour eux. Si un piéton ne voit pas le vélo ou inversément, la collision est assurée !

Tram mon vieux tram

L’aménagement de la rue Théodore Verhaegen était essentiellement prévu pour une meilleure mobilité mais aussi pour pouvoir accueillir les nouveaux trams qui ne sont toujours pas en circulation sur la ligne 81. Il se trouve qu’ils sont trop longs pour l’arrêt Bailli et donc ils ne pourraient pas s’y arrêter. Ce qui a pour conséquence de ne pas pouvoir offrir de transports adaptés à tous les types d’usagers.

Des arrêts pas si délimités

Lorsque nous regardons par exemple l’arrêt Guillaume Tell, nous n’arrivons pas à distinguer au sol la délimitation entre arrêt de tram, piste cyclable et le trottoir réservé aux piétons. Lors de l’enquête publique, il était prévu pour les arrêts, des pavés de bêton de couleur gris plus foncés. Voyez le résultat! Nous avons droit à un pavement uniforme.

Thématique: 
Localisation: 
Type de document: