ENTREVUE CHEZ BILLY BIKE Interview de Pierre de Schaetzen : porteur du projet de la start-up Billy Bike basée sur Saint-Gilles

Comment vous est venue l’idée des vélos à moteur ?
L’idée est venue suite au constat des vélos de Bruxelles « Villo » qui se trouvaient principalement vers le bas de la ville et que les utilisateurs ne remontaient pas avec. Désireux de savoir si « Villo » comptait prévoir des vélos électriques, nous nous sommes informés et avons entendu que cela n’était pas au programme. Nous sommes en plein boum du vélo électrique et mon associé et moi avons lancé l’affaire.

Combien êtes-vous dans l’entreprise ?
Nous sommes 3 dont deux employés pour les réparations et les échanges de batteries sur le terrain.

Pour l’instant vous êtes en phase test. Pour qui ? Combien de temps ?
Nous avons un nombre restreint d’utilisateurs et une longue liste d’attente ouverte à tous. Nous tenons à avoir une relation plus proche avec eux afin de corriger certains petits soucis rencontrés. L’ouverture officielle au public est prévue pour le printemps prochain.

Sur internet le site est en anglais. Envisagez-vous une version en français ?
Nous avons fait le choix pour la version beta (d’essai) de faire le site et l’application en anglais car c’est une langue qui est couramment utilisée. Si nous l’avions fait en néerlandais, nous aurions eu des remarques des francophones et vice versa. Dès l’ouverture officielle au public, nous rajouterons les deux autres langues officielles.

Comment se passent les réparations ?
Nos employés font tout sur place et si cela est nécessaire, il reprend le vélo à l’atelier pour la réparation.

Y a-t-il un numéro de téléphone en cas d’accident ou de vélo endommagé ?
Nous n’avons pas encore eu le cas mais nous avons prévu dans l’application une option « contact » et le numéro de téléphone est affiché sur le vélo afin que l’on puisse nous informer sur l’état du vélo. Et si nécessaire, nous venons faire les réparations.

Comment se fait le paiement ? Faut-il une Visa, une MasterCard  ou par virement?
Pour l’instant, le paiement s’effectue uniquement par Visa ou MasterCard. Afin de toucher tous le public, nous envisageons d’y ajouter le Bancontact. Dans l’application il y a un récapitulatif de vos locations. Vous pouvez y consulter la date, l’heure de début et de fin, le temps et le trajet effectué.

Faut-il un abonnement mensuel ?
Non, les utilisateurs n’ont pas besoin d’abonnement, l’inscription est gratuite. Mais nous proposerons dans le futur une formule d’abonnement pour les utilisateurs fréquents.

Combien coûte la minute ?
Le prix est de 0.15€ la minute et ne dépasse pas 5€ de l’heure. Si l’usager veut prendre le vélo pour toute la journée cela lui coutera 25€ les 24h.

Peut-on déposer le vélo n’importe où dans Bruxelles ou est-ce limité à certaines communes ?
Pour le moment, nous sommes limités à certaines communes car nous n’avons pas encore assez de vélos pour couvrir davantage de zones. Une zone bleue de stationnement est indiquée dans l’application afin d’y déposer le vélo utilisé.

Combien de vélos sont actuellement en service ?
Nous en avons actuellement 150 actifs.

Quelle évolution envisagez-vous pour 2018 ?
Augmenter notre parc vélo afin de répondre au mieux à la demande des clients. Nous espérons couvrir tout Bruxelles d’ici 3 ans avec 1500 vélos.

Les résultats jusqu’à présent sont-ils à la hauteur de vos espérances ?
Oui, cela dépasse toutes nos espérances et nous sommes agréablement surpris du succès que nous avons.
 

https://www.billy.bike/

Type de document: