L’ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES DE PETER PAN (APPP) S’INTÉRESSE À LA SÉCURITÉ PIÉTONNE AUTOUR DE L’ÉCOLE

Dans le dédale de rues qui caractérise le quartier de Saint-Gilles, le trafic de véhicules est omniprésent. Comme parents attentifs, nous apprenons à nos enfants à respecter le Code de la route en tant que piétons.

Mais cela est-il suffisant ? Des évènements récents montrent qu’il arrive encore aujourd’hui de se faire renverser par une voiture devant son école. C’est arrivé récemment devant Peter Pan. Heureusement, rien de grave ne s’est passé, mais cela fait réfléchir.

Les accidents de ce genre peuvent être évités à travers la prévention. La vraie prévention s’opère avec la mise en place de dispositifs de signalisation ad hoc pour ce genre d’établissement.

L’association de parents d’élève de Peter Pan a pu faire un état des lieux de la sécurité des abords de l’école, grâce à l’appui de l’ASBL « Codes » qui s’intéresse au sujet à St-Gilles depuis un certain temps, et il a pu être constaté que certains dispositifs de base sont absents, en faisant de Peter Pan une école paradoxalement invisible, nonobstant son gabarit.

Dans la rue de la Rhétorique se trouvent deux écoles (Peter Pan et l’Athénée Royal Victor Horta) et une crèche communale (Les Bengalis).

Ils circulent donc des centaines d’enfants et des jeunes âgés de 2 à 16 ans, tout cela indiqué par un simple « petit » triangle au sol et un panneau vertical peu visible.   

Avec ces constatations et quelques propositions d’aménagement pour améliorer la visibilité de l’école, l’APPP a sollicité les dirigeants communaux.

À l’heure actuelle, le dossier suit son cours. Suite à une inspection des architectes de l’espace public, un plan d’aménagement, prenant en compte les problématiques soulevées, a été dressé.

Une première partie de ce plan concernant la rue de la Rhétorique devrait être réalisé pendant les vacances de Pâques.

L’APPP est satisfaite pour le déroulement de cette opération et pour la réaction positive de la Commune. Et elle reste tout de même active afin que les mesures de sécurisation piétonnière puissent aller au-delà de la rue de la Rhétorique, vers les grands axes régionaux (rue hôtel de Monnaie, chaussée de Waterloo). Un nombre élevé d’enfants doivent traverser avant d’arriver à la rue de la Rhétorique.

Car aller à l’école ne doit pas être un
parcours du combattant !
Chiara Fucelli pour l’APPP

Thématique: 
Type de document: