VICTOR AU CONSEIL COMMUNAL

 

 

 

Des habitants du quartier Midi et des membres du CODES au Conseil Communal de ce 23 mai 2013.
 
Merci à Barbara pour la photo.
 
Le projet "VICTOR" était donc, en principe, au menu de la Commission de Concertation d'Anderlecht ce 23 mai dernier en matinée. Oui mais voilà : pour ce dossier, les deux communes concernées par le projet de construction des quatre tours [il y en a bien 4 et pas 3] devaient soumettre ensemble à l'enquête publique la demande d'Aténor Group et CFE - les promoteurs du projet. En effet, le projet est à cheval sur les communes d'Anderlecht et de Saint-Gilles. 

Nous nous sommes, bien entendu, rendus au service de l'urbanisme de la commune de Saint-Gilles dès que nous avons appris qu'Anderlecht avait annoncé l'enquête publique. C'est-à-dire le jour même. Quelle ne fut pas notre surprise de constater que le dossier n'était pas consultable. En réalité, il n'était même pas là ...

Nous avons malgré tout demandé à être entendu à la Commission de Concertation d'Anderlecht se déroulant le jeudi 23 mai 2013 - comme d'autres associations et de nombreux habitants du quartier des abords de la "tour du Midi".

Plusieurs réunions ont été planifiées. Tous, nous étions déterminés à manifester notre opposition à ce projet.

Nous ne reviendrons pas ici sur nos motivations (que vous trouverez ailleurs sur ce blog), mais le rapport d'incidence (près de 900 pages 1) soumis à l'enquête publique nous a encore un peu plus convaincu de combattre ce méga projet. 

Or donc, le fait de ne pas organiser cette enquête publique dans les deux communes posait évidemment la question de sa légalité. Cependant, le COBAT ne prévoit pas vraiment ce cas de figure. En réalité, l'action de suspendre une demande de permis en cours de route n'est tout simplement pas prévu. par contre, le demandeur peut renoncer à sa demande ou la modifier. Mais dans ce cas, il doit réintroduire sa demande. 

Le mardi 21 mai : rebondissement ! Nous recevons officiellement de la commune d'Anderlecht le mail suivant : 
______________________________________________________________

Envoyé :
mardi 21 mai 2013 07:46:53
 
---- INFO ----
 
Madame, Monsieur,
 
Le dossier Victor Estates 47274 est retiré de l'OJ de la réunion de la Commission de concertation du 23/05/2013._______________________________________

Que s'était-il donc passé ?

Nous avions appris que l'opposition Ecolo-Groen allait interpeller le Conseil Communal. Pourquoi la procédure d'instruction du dossier a-t-elle été interrompue ? Et n'y a-t-il pas un risque que le fonctionnaire délégué de la Région prenne une décision dans le cadre de ce dossier - ce qui serait possible si les délais d'avis étaient dépassés.

Nous avons appris qu'un journaliste de la RTBF avait mené une petite enquête sur le pourquoi du report de Victor. Il a contacté les deux communes. 

Il semblerait que, du côté de Saint-Gilles, il était exclu que le projet Victor ne soit traité avant que le schéma directeur soit adopté pour le quartier Midi. Rappelons que ce projet n'est pas le seul dans le quartier : de nombreux autres projets mégalomanes sont dans les cartons. Il y a toujours ce projet de Jean Nouvel, la SNCB envisage toujours la construction de plusieurs tours et l'ancien site du centre de tri postal de Bruxelles X doit également être rénové.
C'est assez logiquement que, jusqu'il y a peu Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Charles Picqué veuille faire «coller» tout nouveau projet dans le moule de ce schéma directeur.

En séance du Conseil Communal, il a clairement reconnu que la commune avait avec dessein omis de présenter le dossier à l'enquête publique pour rendre caduque la procédure. La commune d'Anderlecht aurait, elle a joué le jeu, et a mis le dossier à l'enquête en toute légalité. Tordu mais finement joué.

Ainsi, la Régionpourra tout simplement attendre l'adoption finale du schéma directeur avant de débloquer la situation.

En attendant, on peut se demander ce qu'en pensent les promoteurs qui se voient ainsi freinés dans leur élan ....

Et encore ceci : Nous avons aussi entendu que la commune a reprécisé ce qu'elle voulait : dans tous les cas du logement (et on peut entendre par là : pas de manière résiduelle !), et ce qu'elle ne voulait pas : des immeubles mastodontes. Et ça, c'est quand même une bonne nouvelle. Reste à voir maintenant ce qui va sortir de tout cela ...

Voici un lien vers le site d'Atenor qui présente une petite vidéo de 2 minutes illustrant leur vision, un "possible et ex-probable" futur projet en images de synthèse : cliquez ici (ou copiez l'URLsuivant : http://fr.atenor.be/projet.php?id=5&pos=0&order=date) - puis aller dans l'onglet "vidéos".
 
Pour info : Les propriétaires de la parcelle sont Victor Estates SA, Victor Properties SA & Immoange SAAtelier. Le concept des tours et du chantier a été confié à Christian de Portzamparc (Paris) et au Bureau d'Architecture M. & J-M. Jaspers – J. Eyers & Partners
1 Un résumé de quasi 100 pages était aussi disponible.

 

 

 

 

 
Thématique: 
Localisation: 
Type de document: 

Projet(s) lié(s) à cette page