Logement

DOM DAR, «NOTRE» TONTINE : C'EST PARTI

Ce mercredi 16 avril marquait le "vrai coup d'envoi de la tontine de Saint-Gilles. Mise en place il y a quelques mois, la troisième Assemblée Générale a permis d'annoncer l'ouverture du compte d'épargne, de rencontrer le Fonds du Logement et de renforcer des liens. Le Comité de Suivi avait organisé la séance comme de vrais pros.
 

Ci-dessus : une partie des ménages faisant partie de "Dom Dar". Les autres étant auprès des enfants dans une salle annexe ou préparant les interventions suivantes.

Revenons sur la genèse de Dom Dar dès demain.

 

BILAN DE LA POLITIQUE DU LOGEMENT DU GOUVERNEMENT BRUXELLOIS ENTRE 2009 et 2014

Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat (RBDH), duquel est membre le CODES, a publié ce matin le communiqué de presse suivant :

Le RBDH salue les efforts fournis pendant 5 ans mais rappelle que la crise du logement est tellement grave qu’elle impose plus que jamais la poursuite d’un travail ambitieux, orienté vers les plus pauvres.

L’asbl Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat publie le dernier baromètre du logement de la législature du Gouvernement bruxellois.

Durant ces cinq dernières années, cet instrument a permis d’évaluer, l’état d’avancement des 73 mesures prévues en matière de logement dans l’accord de majorité.

A 40 jours des prochaines élections régionales, fédérales et européennes, il est temps de faire le bilan de l’ensemble de la politique du logement mise en oeuvre de 2009 à 2014 à Bruxelles.

Sur les 73 mesures en faveur du logement, annoncées dans l’accord de Gouvernement :
41 mesures ont été réalisées.
16 mesures sont amorcées.
16 mesures ont été délaissées.

La crise du logement s’est encore aggravée

Votez virtuellement pour le droit au logement

Nous relayons via notre blog l'appel suivant :
 
En Région bruxelloise, les loyers ne cessent d’augmenter et cette augmentation est plus rapide que celle des revenus des Bruxellois. Partant de ce constat, « Virtus electorum » (en latin : « la force de l’électeur ») a créé une liste électorale virtuelle pour laquelle vous pouvez voter en ligne.
L’idée est de proposer une liste de candidats de la société civile (qui ne sont pas inscrits sur les listes des prochaines élections) qui mettent au centre des préoccupations « le droit au logement pour tous » et font des propositions fortes qui sont trop peu présentes dans les programmes des partis de la Région de Bruxelles-Capitale.
Le Syndicat des Locataires et ses partenaires veulent provoquer un véritable électrochoc auprès des politiques et de dénoncer les échecs en matière d’accès au logement.

DU NEUF A LA PRISON ? OU PAS ...

Qu'en est-il aujourd'hui du destin des prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael ? 
Au sein du Comité de Défense de Saint-Gilles, cela fait quelques temps que le sujet est régulièrement évoqué.  La Commune et la Région prennent occasionnellement attitude - du moins officieusement. C’est ainsi que Charles Picqué s’est exprimé l'an dernier sur le sujet après avoir été interpellé au parlement bruxellois le mercredi 20 mars 2013 par un député Ecolo. Un cahier des charges a été transmis à plusieurs cabinets d’architectures qui ont communiqué leurs esquisses fin mai 2013. Il a été décidé de demander de mettre l’accent sur le logement et les équipements collectifs, les commerces et les espaces verts … Ceci étant, la Région n’a pas la main dans ce dossier. Et la Régie des Bâtiments (Fédéral), propriétaire du terrain, ne s'est toujours pas positionné officiellement dans ce dossier.
 

 

Les revendications associatives en matière de logement en 2014

Au sein du RBDH - dont le CODES est membre, un mémorandum a été publié il y a peu à l'occasion des futures élections du 25 mai 2014. Lors de la conférence de presse, les revendications exprimées lors d'une conférence de presse commémorant l'insertion du "droit au logement" dans la constitution s'en sont largement inspirées. Les voici :

Nos revendications adressées aux régions :

1. Beaucoup plus de logements publics à caractère social pour les ménages à revenus limités.
Les trois régions du pays enregistrent un important déficit en logements publics à caractère social au regard des besoins des habitants. Elles doivent mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour produire, par la construction et la rénovation, de nombreux logements publics abordables aux ménages à revenus limités. Il s’agit d’une solution durable et structurelle, considérée comme prioritaire par les associations de terrain et leurs usagers.

2. Des logements locatifs privés abordables et accessibles

 

 

QUE DIT EXACTEMENT L'ARTICLE 23 DE LA CONSTITUTION ?

 

Art. 23Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.

A cette fin, la loi, le décret ou la règle visée à l'article 134 garantissent, en tenant compte des obligations correspondantes, les droits économiques, sociaux et culturels, et déterminent les conditions de leur exercice.

Ces droits comprennent notamment :
1° le droit au travail et au libre choix d'une activité professionnelle dans le cadre d'une politique générale de l'emploi, visant entre autres à assurer un niveau d'emploi aussi stable et élevé que possible, le droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d'information, de consultation et de négociation collective; 
2° le droit à la sécurité sociale, à la protection de la santé et à l'aide sociale, médicale et juridique;
3° le droit à un logement décent;
4° le droit à la protection d'un environnement sain;
5° le droit à l'épanouissement culturel et social.

 

LE DROIT AU LOGEMENT A 20 ANS

Ce 25 février 2014, plusieurs associations actives dans le secteur du logement - mais aussi de la pauvreté - ont convié la presse et le monde associatif pour fêter la prise en compte de la notion de droit au logement dans la constitution. Voici le texte du communiqué de presse : 

Le logement : un droit qui fête donc ses 20 ans en Belgique ! 
Et pourtant… ce droit n’est pas une réalité pour tous.

27 février 1994 : La Belgique inscrit le droit au logement dans l’article 23 de la Constitution : « Chacun a le droit de mener une vie conforme à la dignité humaine. Ce droit comprend le droit à un logement décent ». A cette époque, les associations étaient emplies d’espoir : la situation allait enfin s’améliorer pour tous ceux qui rencontraient des difficultés à se loger….

25 février 2014 : 20 ans plus tard, c’est la déception. Loin de s’améliorer, la situation a encore empiré. Les ménages à bas revenus sont touchés de plein fouet par la crise du logement et les politiques mises en oeuvre ne suffisent pas à leur venir en aide.

VICTOR-VICTORIA

"Victor Victoria" : un remake de la comédie de Blake Edwards avec Julie Andrews ? Non, vous n'y êtes pas ! Ce qui nous occupe ici est nettement moins drôle : Il s'agit d'un nouveau possible futur chantier à un jet de pierre de la place Bara.
 
 
Petit à petit, l'îlot au pied de la tour du Midi se débarrasse de ses habitations (et aussi de ses habitants par la même occasion). Après le projet de 4 tours (dont une de 148,5 mètres - la même hauteur que la tour "des pensions"), c'est donc un autre projet qui est mis sur la table : Victoria. 
 
 

LOGEMENT POUR TOUS

 
 

Vu sur le mur de l'ex- "bouillon kube", ex- El Centro Galego de Bruxelas (Rue Vlogaert au pied des tours Jacques Franck).

Pour la petite histoire, le BouillonKube Collectif avait, en occupant le Centre Galego vous à la démolition, pour objectif de :

Mettre l'outil culturel au service de la cohésion sociale.
Développer une initiative artistique et culturelle de proximité dans un espace dynamique et convivial.
Donner l'accès aux divertissements et à la rencontre afin de permettre l'épanouissement du talent mais aussi l'échange de connaissances et de savoir faire au sein d'une structure gérée collective, responsable et fédératrice.

PAS D'ENCADREMENT DES LOYERS

Dans l'accord de majorité du Gouvernement Régional en 2009, il avait été dit que des mesures d'encadrement des loyers allaient être mises en place en vue de limiter ou même de juguler leur hausse. Il semblait que les travaux allaient bon train. Hélas, ce ne sera pas pour cette législature-ci.
En effet, le Secrétaire d'Etat en charge du logement a annoncé ce mercredi 5 juin que cela n'allait pas être possible avant les élections de 2014.Comment expliquer cela, alors que la situation de nombreux ménages - notamment saint-gillois - n'arrivent plus à trouver un logement décent à un prix raisonnable et que les loyers continuent de grimper ?

Pages

S'abonner à RSS - Logement