Mobilité

BPOST INSTALLE UN ELEVATEUR … QUI NE FONCTIONNE PAS !

La poste ne sort pas grandie de la pose récente d'un élévateur. Les responsables nous promettent depuis plus de six ans une solution pour permettre l’accès aux bureaux de la rue Sterckx [près de la Barrière]. Les Saint-Gillois ont une nouvelle fois été trompés.

Après avoir déposé de multiples demandes de permis – pour autant de non-réalisations, BPost a cet hiver fait encore plus fort : elle a installé un élévateur… qui ne fonctionne pas !

Ce n’est pas bientôt fini, ce cirque ?

Nous avons donc, avec quelques-uns de nos membres été le dire, le 17 février, jour du mardi gras.

Nous avions au préalable questionné le personnel de la poste. Bien malgré eux, les guichetiers doivent sans cesse expliquer aux visiteurs qu’ils ne savent pas quand le dispositif serait opérationnel.

Qu'est-ce qui en bloque donc sa mise en marche ?  
C'est tout bête : il manquerait un boîtier de commande. Et il faut que le certificateur (la société Vinçotte) donne le feu vert.

L'élévateur de la poste : is het al kapot ?

Il y a quand même un petit truc qui m'échappe dans le chef des responsables de BPost. Depuis que nous demandons de prévoir un dispositif d'accès aux bureaux (de la rue Sterckx) pour les PMR, nous avons la très désagréable impression que l'on se moque des saint-gillois. 

Je passe les diverses pérégrinations qui nous occupent depuis 6 ans maintenant - vous trouverez plusieurs articles les égrainant.

Quoiqu'il en soit, donc, la poste a installé un élévateur ... qui est mis sous capote. Est-ce donc déjà cassé ?

Nous avons été interroger le personnel qui nous a confié que ... l'installateur devait encore installer un boitier. 

Mais non, on ne se moque pas de nous. C'est juste une question de temps. Je prends immédiatement contact avec Saint-Nicolas. Pas sûr qu'il sera ravi. 

Et mon petit doigt me dit que c'est bientôt Carnaval. On va rire ....

VITESSE COMMERCIAL DE LA STIB ET TABAC

Chouette expérience ce soir. Je suis dans le tram 81 [le 7910A] à hauteur de l'arrêt "Avenue du Roi" vers Montgoméry. Il est 17.24. Le tram s'arrête : normal - c'est l'arrêt. Le chauffeur débarque et se fait relayer par un autre conducteur. Hum. Pas si vite. Il ne monte pas car ... il est en avance de 1 minute 40. Waaaaaw. Et donc, le conducteur fume une cigarette, malgré les protestations de plusieurs passagers. IL EST EN AVANCE ! Et il repart à 17.26. Je descends place de Bethléem. Le tram s'immobilise 20 mètres plus tard. Bloqué plusieurs minutes par une voiture en train de manoeuvrer. Je me poste devant mon ordinateur à 17.32 et vérifie les horaires du tram. L'image ci-dessous est parlante en soi. Mais bon sang : de qui se moque-t-on ? Ben, de l'usager des transports en commun, pardi.

LA RUE THEODORE VERHAEGEN BIENTOT ACCESSIBLE

 

C'est le 10 mars (2014, nous dit-on), en principe, que la rue Théodore Verhaegen sera à nouveau accessible à la circulation. Le tram 81 pourra donc reprendre son circuit habituel mais sur une voirie totalement remise à neuf. 

 

 
D'ailleurs, des tests sont en cours pour l'installation des nouveaux panneaux de signalisation. Ca promet ...
 
 
Mais rassurez-vous : les travaux à la Barrière, c'est pour très bientôt. 
 
 
 

LE CONDUCTEUR FAIT SON SHOPPING

J'ai décidé, cette année, de faire quelques coups de gueule. Un peu marre quand même de devoir subir les incivilités des uns et des autres. Je commence aujourd'hui avec ma "modeste" expérience dans le tram (inévitablement en avance "avant" Ypres, puis à l'heure - mais je ne suis pas allé jusqu'au Heyzel). Je vais essayer de ne pas être (trop) poujadiste ou démago ou péremptoire. Ca va être difficile ...
 

Revenons-en à nos moutons. Tout le monde peut avoir un petit creux, non ? Ce matin, c'était le conducteur du tram 51 en direction du Heyzel [à proximité de l'arrêt - on peut le dire - Ypres], ce 1er février 2014 à 7:51 au coin de la rue d'Ophem et de la rue Forêt d'Houthulst (côté "canal", donc).

 

 

LA POSTE TOUJOURS INACCESSIBLE AUX PMR

Passez-nous l'expression, mais : on se fout de la g de qui ?

Ce vendredi 13 septembre 2013, cela fait exactement 1831 jours que le bureau de poste de la rue Sterckx est quasi inaccessible aux PMR. 

Pendant ce temps, le patron de l'institution refuse de revoir son salaire annuel (1.100.000 € en 2012) à la baisse. Le gouvernement songe à le raboter à hauteur de 290.000 € par an. Il refuse de travailler "au rabais".  

 
Rétroactes :
 
Vous ne trouverez pas ici tout l'historique de notre combat depuis 2008 pour maintrenir les bureaux de poste à Saint-Gilles ni toutes les boîtes postales. Reprenons simplement les tergiversations de BPost pour ne pas rendre la vie plus facile aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).
 
1. La demande de permis soumise à l’enquête publique du 31/12/2012 au 14/01/2013.
 

 

TEMPS D'ATTENTE INTERMINABLE

Les investissements de la STIB sont d'une redoutable pertinence. Il en va ainsi des panneau signalant le temps d'attente des trams et métros. Ce lundi, par exemple, quel ne fut pas le bonheur des voyageurs de pouvoir gérer utilement leur temps en attendant le passage du premier "51" en pleine heure de midi. Plutôt que de patienter bêtement pendant 43 minutes, le panneau leur promettait un délai précis, implacable, clinique. 43 minutes : le temps de prendre un thé en surface, de lire la moitié d'un quotidien, manger une poire, papoter avec deux touristes, constater que les feux de signalisation étaient en panne et redescendre vers les quais. Bon. Le tram était passé. Même pas peur : le suivant devait passer "théoriquement" - donc - quinze minutes plus tard. Hum. Peut-être rentrer chez soi à pied est parfois plus rapide ...

LE PARVIS PIETONNIER ? PAS A N'IMPORTE QUELLE CONDITION !

Dans le journal «LE SOIR» de ce jeudi 22 septembre sont abordés les grands enjeux de la commune de Saint-Gilles au-delà des élections du 14 octobre prochain. Le déménagement des prisons de Saint-Gilles et Forest, la fracture sociale, la sécurité, l'aménagement du Parvis. C'est ce point qu'a retenu le journaliste de nos attentes de la mandature prochaine. Nous avons aussi manifesté notre profonde désapprobation quant à l'idée d'un parking souterrain à la place Marie Janson, évoquant une alternative : celui de la Porte de Hal, largement inoccupé de jour comme de nuit. Notons aussi que le déménagement de l'Institut Jules Bordet va inévitablement contribuer à ce que ce parking soit encore plus sous-utilisé.

Pages

S'abonner à RSS - Mobilité