Urbanisme

CONFERENCE : MEGA PRISON A HAREN EN 2018

L'Association syndicale des magistrats (asbl), en collaboration avec INTER-ENVIRONNEMENT BRUXELLES
organise le jeudi 26 février 2015 de 12h30 à 14h30 au
Palais de Justice de Bruxelles - Place Poelaert 1 à 1000 Bruxelles
rez-de-chaussée – salle 0.12 – ancienne salle des référés
une rencontre/débat sur le thème du projet de construction de la prison de Haren et pose d'emblée la question : LES CAROTTES SONT-ELLES CUITES ?
Seront aussi abordés dans ce cadre la politique pénitentiaire, la mobilité et le débat démocratique.

Les invités :

Un(e) représentant(e) du SPF Justice, sous réserve
Alain COURTOIS, député et premier échevin de la ville de Bruxelles
Isabelle PAUTHIER, directrice de l'Atelier de recherche et d'action urbaines (ARAU)
Hans CLAUS, ASBL Les Maisons – De Huizen, Liga voor Mensenrechten, sous réserve
Stéphane BOONEN, bâtonnier de l’Ordre français du barreau de Bruxelles
Modérateurs : Claire SCOHIER (Inter-Environnement Bruxelles) et Hervé LOUVEAUX (ASM)

L'élévateur de la poste : is het al kapot ?

Il y a quand même un petit truc qui m'échappe dans le chef des responsables de BPost. Depuis que nous demandons de prévoir un dispositif d'accès aux bureaux (de la rue Sterckx) pour les PMR, nous avons la très désagréable impression que l'on se moque des saint-gillois. 

Je passe les diverses pérégrinations qui nous occupent depuis 6 ans maintenant - vous trouverez plusieurs articles les égrainant.

Quoiqu'il en soit, donc, la poste a installé un élévateur ... qui est mis sous capote. Est-ce donc déjà cassé ?

Nous avons été interroger le personnel qui nous a confié que ... l'installateur devait encore installer un boitier. 

Mais non, on ne se moque pas de nous. C'est juste une question de temps. Je prends immédiatement contact avec Saint-Nicolas. Pas sûr qu'il sera ravi. 

Et mon petit doigt me dit que c'est bientôt Carnaval. On va rire ....

"Victoire 188- 190 : Avis de la concertation de 2012"

Voici l'avis émis par la Commission de Concertation à propos de la demande de permis pour le site situé rue de la Victoire 188-190 : 

 

Considérant que le bien se situe en zone mixte et en zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d'embellissement du Plan régional d'affectation du sol arrêté par arrêté du Gouvernement du 3 mai 2001 ;

Considérant que la demande vise à construire 2 immeubles à appartements avec 2 niveaux de parking ;

Considérant que pendant l'enquête publique qui s'est déroulée du 12/11/2012 au 26/11/2012, 45 lettres ont été déposés, dont une pétition de 18 signatures, et une réclamation est parvenue hors délai ;

Considérant que ces réclamations portent essentiellement sur :

Le programme : trop gourmand, densité plus élevée que la moyenne saint-gilloise, rentabilité extrême,

VICTOIRE 188-190 : UN AVIS DIFFICILE A ACCOUCHER ...

Les saint-gillois  connaissent bien cette dent creuse dans le haut de la rue de la Victoire (aux numéros 198 et 190). Les tagueurs ont fait un sort au mur et au portail métallique avec un bonheur plus que discutable ... En réalité, le chancre était déjà l'objet de mécontentement d'habitants - le Saint-Gilles Midi #3 en faisait l'écho - en 1981 ! Cet espace est abandonné depuis 34 ans ! Une honte !

Il y a un peu plus de deux ans,  la société anonyme Coftnaun, propriétaire de cette parcelle, avait déposé une demande de permis d'urbanisme.Le terrain vague qui occupe l'espace à l'arrière devait laisser sa place à un projet immobilier d'envergure. Le promoteur avait en effet demandé le permis de construire un ensemble assez  imposant sur ce terrain. De nombreux habitants se sont mobilisés contre ce projet.

LA PLACE DE BETHLEEM EN MUTATION

A mi-chemin entre la Barrière et l'avenue Fonsny, la place de Bethléem a bénéficié de l'attention (toute relative) de ceux qui ont pensé l'embellissement de la rue Théodore Verhaegen. Force est de constater que le résultat n'est pas à la hauteur de ce que l'on pouvait espérer. Et ce n'est pas fini.

Au Comité de Défense de Saint-Gilles, nous n'avons pas pour habitude de nous plaindre lorsqu'un projet améliore réellement et avec pertinence la voie publique. Dans le cas de la place de Bethléem, il y a de quoi être perplexe.

Evoquons d'abord les points (les plus) positifs :

Il y a enfin une station Villo.
La modification du dessin de la route.
Les conteneurs pour les collectes sélectives enterrées.

Mais nous ne pouvons manquer de souligner ce qui ne va pas - ou n'a pas été.

BILAN DE LA POLITIQUE DU LOGEMENT DU GOUVERNEMENT BRUXELLOIS ENTRE 2009 et 2014

Le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat (RBDH), duquel est membre le CODES, a publié ce matin le communiqué de presse suivant :

Le RBDH salue les efforts fournis pendant 5 ans mais rappelle que la crise du logement est tellement grave qu’elle impose plus que jamais la poursuite d’un travail ambitieux, orienté vers les plus pauvres.

L’asbl Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat publie le dernier baromètre du logement de la législature du Gouvernement bruxellois.

Durant ces cinq dernières années, cet instrument a permis d’évaluer, l’état d’avancement des 73 mesures prévues en matière de logement dans l’accord de majorité.

A 40 jours des prochaines élections régionales, fédérales et européennes, il est temps de faire le bilan de l’ensemble de la politique du logement mise en oeuvre de 2009 à 2014 à Bruxelles.

Sur les 73 mesures en faveur du logement, annoncées dans l’accord de Gouvernement :
41 mesures ont été réalisées.
16 mesures sont amorcées.
16 mesures ont été délaissées.

La crise du logement s’est encore aggravée

QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2014

Vous avez des idées pour rendre votre quartier plus respectueux de l’environnement et plus convivial ? C’est le moment de passer aux actes ! Bruxelles Environnement lance son appel à projets "Quartiers durables citoyens": s’il est retenu, votre quartier bénéficiera des conseils d’un coach, d’une méthode de travail, d’outils de communication et d’un soutien financier pour lancer des projets.

"Quartiers durables citoyens": plus vert et plus convivial

Depuis 2008, les habitants de vingt quartiers de Bruxelles se sont progressivement engagés dans la démarche. Le principe est simple : se mobiliser ensemble, dans son quartier, pour identifier des nécessités et développer des projets concrets en faveur de notre cadre de vie.

Ensemble, on est plus fort

Pages

S'abonner à RSS - Urbanisme