Commune de St-Gilles

ENTREVUE CHEZ BILLY BIKE Interview de Pierre de Schaetzen : porteur du projet de la start-up Billy Bike basée sur Saint-Gilles

Comment vous est venue l’idée des vélos à moteur ?
L’idée est venue suite au constat des vélos de Bruxelles « Villo » qui se trouvaient principalement vers le bas de la ville et que les utilisateurs ne remontaient pas avec. Désireux de savoir si « Villo » comptait prévoir des vélos électriques, nous nous sommes informés et avons entendu que cela n’était pas au programme. Nous sommes en plein boum du vélo électrique et mon associé et moi avons lancé l’affaire.

Combien êtes-vous dans l’entreprise ?
Nous sommes 3 dont deux employés pour les réparations et les échanges de batteries sur le terrain.

Pour l’instant vous êtes en phase test. Pour qui ? Combien de temps ?
Nous avons un nombre restreint d’utilisateurs et une longue liste d’attente ouverte à tous. Nous tenons à avoir une relation plus proche avec eux afin de corriger certains petits soucis rencontrés. L’ouverture officielle au public est prévue pour le printemps prochain.

MODIFICATION DU «PRAS» EN VUE DE L’AMÉNAGEMENT DU MÉTRO NORD-SUD.

Le plan régional d’affectation du sol (PRAS) était à l’enquête publique jusqu’au 30 octobre 2017. Une demande de modification de celui-ci a été demandée en vue de faire une nouvelle liaison souterraine entre le nord et le sud de Bruxelles. Ce projet créera ainsi de nouvelles stations de métro, l’arrêt « Constitution » près de la gare du Midi, l’arrêt « Riga » au square Riga et l’arrêt « Collignon »  à Schaerbeek. Le terminus de cette nouvelle rame est prévu à la station Bordet.

Le tram 55 qui circule tout près du Square Riga sera supprimé en faveur du nouveau métro 3 qui passera sous certaines habitations et supprimera des espaces verts.

Sur le trajet, il est prévu l’abattage d’au moins 26 arbres remarquables. Au square Riga, 6 arbres seront supprimés.
A la station Tilleul, 15 autres seront abattus et 2 à Chaumontel. Plusieurs arbres disparaîtront également en intérieur d’îlot et en voirie. Nous constatons qu’il y a un abattage massif des arbres dans ce projet au profit des transports en commun.  N’y a-t-il pas une autre solution moins radicale?

L’ABATTAGE DES PETITS POUMONS DE BRUXELLES.

Depuis quelques années dans Bruxelles, nous constatons que de plus en plus d’arbres sont abattus.

Mais pour quelles raisons ?

- Soit l’arbre est malade dû à un parasite ;
- Soit il est affaibli par la pollution ;
- Soit il est vieux, il est en fin de vie et fragile.
- Ou alors il gêne lors d’un aménagement du territoire urbain mais il n’est pas toujours remplacé.

S’il est remplacé, ce sera par un plus jeune qui ne recycle pas l’air comme un vieux centenaire. Ce poumon vert à un rôle d’apaisement, d’esthétisme dans le quartier mais aussi d’accueil à toute une faune qui diminue au fil du temps.

L’abatage ne peut se faire sans avoir au préalable fait l’objet d’une demande de permis d’urbanisme. Sauf s’il est déjà mort ou en cas d’extrême urgence.

Il faut savoir que les services régionaux des monuments et sites répertorient les arbres remarquables et protégés. La règlementation pour l’abattage est disponible auprès de son administration communale.

LE PACS (PLAN D’ACTION COMMUNAL DE STATIONNEMENT)

Le Plan Régional de Politique du Stationnement laisse aux communes le soin d’appliquer les principes et les normes fixées régionales, en choisissant la réglementation qui convient à appliquer pour chaque rue sur leur territoire. Cela ne concerne pas uniquement la voiture mais également les besoins spécifiques des vélos, motos, taxis, camions, camionnettes et autocars. Le PACS est soumis à une enquête publique de 60 jours lors de laquelle chacun peut prendre connaissance du projet et exprimer ses remarques à la commune.

En l’espace de 10 ans sur le territoire saint-gillois, on note une diminution de 11% des places   de stationnement (environ 1177). Cela est dû aux projets de réaménagements de la voirie.

Le PACS se dirige sur 4 axes principaux :

LA RÉGIONALISATION DU BAIL D’HABITATION EN RÉGION BRUXELLOISE : NOUVELLES RÉFORMES

La nouvelle ordonnance sur la régionalisation du bail à Bruxelles a été votée par le Gouvernement et entrera en vigueur en 2018. Cette ordonnance s’applique aux baux des logements à l’exclusion des hébergements touristiques.

Tous les logements sont visés par cette réforme sauf ceux pris en gestion par les sociétés immobilières de service public (logements sociaux).

Cette ordonnance se veut innovante en proposant de nouveaux baux tels que : le bail de colocation, étudiants et glissant. De nouveaux labels sont réglementés par l’ordonnance : l’habitat intergénérationnel et l’habitat solidaire.

Cette nouvelle version de l’ordonnance apporte des solutions à des problèmes pratiques de résiliations de baux de courte durée, ou au décès du preneur.
 
Nous pouvons déplorer que la grille des loyers ne soit présente qu’à titre indicative et n’oblige en rien les propriétaires à s’y aligner et qu’en plus, elle ne prenne pas en compte la qualité du logement.

RUE DE LA VICTOIRE 188-190 : UN AVIS DÉFAVORABLE

Dans notre précédente édition, l’enquête publique concernant la construction d’un immeuble à rue de 21 logements et de deux maisons unifamiliales en intérieur d’îlot située rue de la Victoire était à l’ordre du jour.

Plusieurs habitants et commerçants se sont mobilisés massivement contre ce projet de grande envergure et ont fait part de leur mécontentement lors de la commission de concertation du 24 octobre 2017.

Ce projet a fait l’objet de plusieurs révoltes citoyennes ainsi que communales. On dénombre environ 500 contestations via diverses pétitions, courriers et mails.  La commission de concertation a rendu un avis défavorable qui ne permet donc pas au demandeur d’effectuer ses travaux.

Les raisons de ce refus sont vraiment mixtes. Le projet modifié ne répond pas aux exigences émises par le gouvernement :

- Aucun grand logement au rez-de-chaussée n’était prévu ;

Tram mon vieux tram : au placard dès 2018

Dans notre précédent numéro, nous vous parlions des travaux qui ont eu lieu il y a quelques années dans la rue Théodore Verhaegen. Nous évoquions la problématique des arrêts de tram toujours sans abris et des vieux trams qui n’étaient toujours pas remplacés. Le Comité a contacté la STIB afin de savoir ce qu’il en était actuellement. Selon eux, nous devrions encore attendre environ un an avant d’avoir des espaces couverts aux arrêts prévus. Durant le chantier, ses travaux relevaient de la compétence de  la commune  mais elle a délégué cette tâche à la STIB en cours d’aménagements. Il ne nous reste plus qu’à être patient et à garder un peu de courage et dès l’année prochaine, nous aurons enfin nos abris. Enfin, pour que la boucle soit bouclée, nous nous demandons tous quand est-ce que les nouveaux trams seront en service ?

Taisons la rumeur ! Bpost reste ! Pour quels usagers ?

Vous avez déjà dû très certainement entendre dire que la poste de la rue Sterckx allait à nouveau déménager. Nous les avons contactés à ce sujet et ils nous affirment qu’un futur déménagement ne fait pas partie de leurs projets. Les travaux de réaménagement effectués en novembre dernier visaient un espace plus adéquat pour l’accueil des usagers. Chaque année, le Comité se bat contre Bpost pour avoir une rampe d’accès ou  un plan incliné (et non un dispositif électronique peu fonctionnel) pour permettre à tous les usagers d’entrer et de circuler sans l’aide d’une tierce personne. Actuellement, seules les personnes en chaises roulantes non motorisées peuvent, avec l’aide d’un employé, utiliser l’élévateur. Qu’en est-il des personnes en béquille, des mamans en poussette ou d’une vieille dame avec un caddie rempli de courses ? Nous préparons une nouvelle action pour que les conditions d’accès s’améliorent enfin.

 

Nouvelle coordinatrice au CODES

Depuis septembre, l’équipe du CODES a changé. Elle a acceuillie une nouvelle coordinatrice, Madame Karima Bouhjar. Notre équipe est composée de trois personnes complémentaires, dynamiques et créatives. Nous nous engageons à vous tenir informer sur la suite de nos dossiers en cours. Nous vous souhaitons une bonne reprise de vos activités.

Retour de FAM asbl dans la rue du Fort

Femmes Actives du Monde a réouvert ses portes à la rue du Fort. Depuis le 4 septembre dernier la coordinatrice Fatima Zinbi vous accueille avec le sourire et son équipe dans leurs nouveaux locaux. L’association propose des cours d’alphabétisation aux femmes ainsi qu’à des groupes mixtes, une école de devoirs et un soutien scolaire destinés aux enfants saint-gillois. Tout le monde est le bienvenu.

Pages

S'abonner à RSS - Commune de St-Gilles