Commune de St-Gilles

ATELIERS ZINNEKE : C'EST PARTI

Le Centre Culturel Jacques Franck invite les saint-gillois à venir découvrir les ateliers Zinneke qui seront proposés à Saint-Gilles dès le mois de janvier.. Ca se passe ce dimanche 1er décembre de 11h à 14h au Centre culturel Jacques Franck. 
 
 
 

La mosquée de la rue de Suède veut s'agrandir

Il existe «officiellement» trois mosquées à Saint-Gilles. Elles sont toutes situées à proximité de l'avenue Fonsny. Les voici :

Mosquée Assalam - Avenue Fonsny 81 [mosquée reconnue];
Mosquée Centre Islamique El Mouhsinine - Rue de Suède 42-46;
La Ligue - Rue Joseph Claes 68.
 

 

Le dossier dont nous parlons ici a été déposé par le «Centre Islamique Culturel, Pédagogique et Social El Mouhsinine » - lisons : la mosquée El Mouhsinine - et soumis à enquête publique du 14 au 28 octobre 2013. La demande n’est, dans les faits, qu’une vaste demande de régularisation de la situation existante depuis plus de 15 ans !

Qu'a défendu le Comité de Défense de Saint-Gilles lors de la concertation ?
 

En-quête de mots

L'association de la rue du Fort, CONSTANT, propose une balade pour lancer le projet «Parlez-vous Saint-Gillois ? »

Les animateurs proposent une marche de reconnaissance dans le quartier Bosnie à Saint-Gilles. Les participants partiront en quête des trésors linguistiques - mots hybrides, mots EXTRA-ordinaires - sur les traces des relations internationales que tissent les habitants de ce quartier avec le monde.

 

La mondialisation, les liens avec la famille à l’étranger, les pratiques
culturelles .. il y a plus d’une raison pour expliquer la présence de mots étrangers dans les rues de Bruxelles.

 

L'invitation explique : 

Rendez-vous Place Bethléem, non loin de l’ancienne chaussée de Forest : en empruntant les rues de Belgrade, Serbie, Bosnie, Canada et Montenegro, nous irons à la rencontre des brésiliens, portugais, italiens du quartier.
Une marche comme introduction au projet «Parlez-vous Saint-Gillois ? » et de ses nombreuses activités qui se dérouleront dans le quartier Bosnie à partir de septembre 2015.

CAFE CITOYEN

Dans les prochaines semaines, nous invitons les habitants, les commerçants, les passants à parler de la rue du Fort, du quartier. 
 
 
Oui mais … pour discuter de quoi ?
Nous avons, sur base d'interviews, identifié une poignée de thématiques que nous allons proposer de débattre entre octobre et décembre dans divers lieux de la rue.
A chaque fois : un rendez-vous est donc fixé pour un café et une pâtisserie (offerts par ID Fortes). Ce 11 octobre, nous proposons de parler des incivilités et de la sécurité au café «La Capitale» situé 41 rue du Fort. D'autres dates et d'autres lieux (disquaire, associations, lavoirs,...) sont d'ores et déjà programmés.
 
Nous commencerons par le premier thème (le sentiment d'insécurité et les incivilités), et ensuite, nous proposerons de parler de "la place des enfants dans le quartier".
 
Thème 1 : le sentiment d’insécurité et les incivilités
Thème 2 : la végétalisation
Thème 3 : la mobilité

DES PIEDS D'ARBRES RUE DU FORT

Grâce au subside "Quartiers Verts", nous avons pu disposer avec une vingtaine de familles des corsets au pied de 23 arbres dans la rue du Fort. Nous avons commencé par celui ci-dessous, mais le dispositif, en bois, demande un entretien régulier et beaucoup ont souffert des coups de boutoir des voitures.

Nous avons, grâce à un habitant de la rue, été mis en contact avec un artisan ferronnier qui en fabrique en métal. Du coup, nous en avons commandé une demi-douzaine. Ils sont en train d'être installés cette fin septembre 2013.
 
Qu'en pensez-vous ? Rejoignez-nous sur Facebook.
 

 

 

 

 

 

LA POSTE TOUJOURS INACCESSIBLE AUX PMR

Passez-nous l'expression, mais : on se fout de la g de qui ?

Ce vendredi 13 septembre 2013, cela fait exactement 1831 jours que le bureau de poste de la rue Sterckx est quasi inaccessible aux PMR. 

Pendant ce temps, le patron de l'institution refuse de revoir son salaire annuel (1.100.000 € en 2012) à la baisse. Le gouvernement songe à le raboter à hauteur de 290.000 € par an. Il refuse de travailler "au rabais".  

 
Rétroactes :
 
Vous ne trouverez pas ici tout l'historique de notre combat depuis 2008 pour maintrenir les bureaux de poste à Saint-Gilles ni toutes les boîtes postales. Reprenons simplement les tergiversations de BPost pour ne pas rendre la vie plus facile aux Personnes à Mobilité Réduite (PMR).
 
1. La demande de permis soumise à l’enquête publique du 31/12/2012 au 14/01/2013.
 

 

Pages

S'abonner à RSS - Commune de St-Gilles