Documents

MODIFICATION DU «PRAS» EN VUE DE L’AMÉNAGEMENT DU MÉTRO NORD-SUD.

Le plan régional d’affectation du sol (PRAS) était à l’enquête publique jusqu’au 30 octobre 2017. Une demande de modification de celui-ci a été demandée en vue de faire une nouvelle liaison souterraine entre le nord et le sud de Bruxelles. Ce projet créera ainsi de nouvelles stations de métro, l’arrêt « Constitution » près de la gare du Midi, l’arrêt « Riga » au square Riga et l’arrêt « Collignon »  à Schaerbeek. Le terminus de cette nouvelle rame est prévu à la station Bordet.

Le tram 55 qui circule tout près du Square Riga sera supprimé en faveur du nouveau métro 3 qui passera sous certaines habitations et supprimera des espaces verts.

Sur le trajet, il est prévu l’abattage d’au moins 26 arbres remarquables. Au square Riga, 6 arbres seront supprimés.
A la station Tilleul, 15 autres seront abattus et 2 à Chaumontel. Plusieurs arbres disparaîtront également en intérieur d’îlot et en voirie. Nous constatons qu’il y a un abattage massif des arbres dans ce projet au profit des transports en commun.  N’y a-t-il pas une autre solution moins radicale?

L’ABATTAGE DES PETITS POUMONS DE BRUXELLES.

Depuis quelques années dans Bruxelles, nous constatons que de plus en plus d’arbres sont abattus.

Mais pour quelles raisons ?

- Soit l’arbre est malade dû à un parasite ;
- Soit il est affaibli par la pollution ;
- Soit il est vieux, il est en fin de vie et fragile.
- Ou alors il gêne lors d’un aménagement du territoire urbain mais il n’est pas toujours remplacé.

S’il est remplacé, ce sera par un plus jeune qui ne recycle pas l’air comme un vieux centenaire. Ce poumon vert à un rôle d’apaisement, d’esthétisme dans le quartier mais aussi d’accueil à toute une faune qui diminue au fil du temps.

L’abatage ne peut se faire sans avoir au préalable fait l’objet d’une demande de permis d’urbanisme. Sauf s’il est déjà mort ou en cas d’extrême urgence.

Il faut savoir que les services régionaux des monuments et sites répertorient les arbres remarquables et protégés. La règlementation pour l’abattage est disponible auprès de son administration communale.

LE PACS (PLAN D’ACTION COMMUNAL DE STATIONNEMENT)

Le Plan Régional de Politique du Stationnement laisse aux communes le soin d’appliquer les principes et les normes fixées régionales, en choisissant la réglementation qui convient à appliquer pour chaque rue sur leur territoire. Cela ne concerne pas uniquement la voiture mais également les besoins spécifiques des vélos, motos, taxis, camions, camionnettes et autocars. Le PACS est soumis à une enquête publique de 60 jours lors de laquelle chacun peut prendre connaissance du projet et exprimer ses remarques à la commune.

En l’espace de 10 ans sur le territoire saint-gillois, on note une diminution de 11% des places   de stationnement (environ 1177). Cela est dû aux projets de réaménagements de la voirie.

Le PACS se dirige sur 4 axes principaux :

LA RÉGIONALISATION DU BAIL D’HABITATION EN RÉGION BRUXELLOISE : NOUVELLES RÉFORMES

La nouvelle ordonnance sur la régionalisation du bail à Bruxelles a été votée par le Gouvernement et entrera en vigueur en 2018. Cette ordonnance s’applique aux baux des logements à l’exclusion des hébergements touristiques.

Tous les logements sont visés par cette réforme sauf ceux pris en gestion par les sociétés immobilières de service public (logements sociaux).

Cette ordonnance se veut innovante en proposant de nouveaux baux tels que : le bail de colocation, étudiants et glissant. De nouveaux labels sont réglementés par l’ordonnance : l’habitat intergénérationnel et l’habitat solidaire.

Cette nouvelle version de l’ordonnance apporte des solutions à des problèmes pratiques de résiliations de baux de courte durée, ou au décès du preneur.
 
Nous pouvons déplorer que la grille des loyers ne soit présente qu’à titre indicative et n’oblige en rien les propriétaires à s’y aligner et qu’en plus, elle ne prenne pas en compte la qualité du logement.

DE REGIONALISATIE VAN DE HUURWET IN HET BRUSSELS GEWEST

De nieuwe ordonnantie in verband met de regionalisatie van de huurwet in Brussel werd gestemd door de regering en zal in werking treden in 2018. Deze ordonnantie is van toepassing op de verhuur van woningen met uitsluiting van de toeristische overnachtingen.  Het heeft betrekking op alle woningen behalve de woningen die beheerd worden door  openbare vastgoedmaatschappijen.

Deze ordonnantie wil innoverend zijn en stelt nieuwe huurovereenkomsten  voor zoals het co-huurschap en studentencontracten. Nieuwe labels worden gereglementeerd door de ordonnantie: intergenerationeel wonen en solidaire woningen.

Deze nieuwe versie van de ordonnantie brengt oplossingen aan voor praktische problemen bij huurovereenkomsten van korte termijn of bij overlijden van de huurder.

Wij betreuren ten zeerste dat de omkadering van de huurprijzen alleen indicatief wordt voorgesteld, zonder verplichting voor de eigenaars om het toe te passen  en waarbij daarenboven de kwaliteit van de woning niet in rekening gebracht wordt.

RUE DE LA VICTOIRE 188-190 : UN AVIS DÉFAVORABLE

Dans notre précédente édition, l’enquête publique concernant la construction d’un immeuble à rue de 21 logements et de deux maisons unifamiliales en intérieur d’îlot située rue de la Victoire était à l’ordre du jour.

Plusieurs habitants et commerçants se sont mobilisés massivement contre ce projet de grande envergure et ont fait part de leur mécontentement lors de la commission de concertation du 24 octobre 2017.

Ce projet a fait l’objet de plusieurs révoltes citoyennes ainsi que communales. On dénombre environ 500 contestations via diverses pétitions, courriers et mails.  La commission de concertation a rendu un avis défavorable qui ne permet donc pas au demandeur d’effectuer ses travaux.

Les raisons de ce refus sont vraiment mixtes. Le projet modifié ne répond pas aux exigences émises par le gouvernement :

- Aucun grand logement au rez-de-chaussée n’était prévu ;

Tram mon vieux tram : au placard dès 2018

Dans notre précédent numéro, nous vous parlions des travaux qui ont eu lieu il y a quelques années dans la rue Théodore Verhaegen. Nous évoquions la problématique des arrêts de tram toujours sans abris et des vieux trams qui n’étaient toujours pas remplacés. Le Comité a contacté la STIB afin de savoir ce qu’il en était actuellement. Selon eux, nous devrions encore attendre environ un an avant d’avoir des espaces couverts aux arrêts prévus. Durant le chantier, ses travaux relevaient de la compétence de  la commune  mais elle a délégué cette tâche à la STIB en cours d’aménagements. Il ne nous reste plus qu’à être patient et à garder un peu de courage et dès l’année prochaine, nous aurons enfin nos abris. Enfin, pour que la boucle soit bouclée, nous nous demandons tous quand est-ce que les nouveaux trams seront en service ?

Taisons la rumeur ! Bpost reste ! Pour quels usagers ?

Vous avez déjà dû très certainement entendre dire que la poste de la rue Sterckx allait à nouveau déménager. Nous les avons contactés à ce sujet et ils nous affirment qu’un futur déménagement ne fait pas partie de leurs projets. Les travaux de réaménagement effectués en novembre dernier visaient un espace plus adéquat pour l’accueil des usagers. Chaque année, le Comité se bat contre Bpost pour avoir une rampe d’accès ou  un plan incliné (et non un dispositif électronique peu fonctionnel) pour permettre à tous les usagers d’entrer et de circuler sans l’aide d’une tierce personne. Actuellement, seules les personnes en chaises roulantes non motorisées peuvent, avec l’aide d’un employé, utiliser l’élévateur. Qu’en est-il des personnes en béquille, des mamans en poussette ou d’une vieille dame avec un caddie rempli de courses ? Nous préparons une nouvelle action pour que les conditions d’accès s’améliorent enfin.

 

Nouvelle coordinatrice au CODES

Depuis septembre, l’équipe du CODES a changé. Elle a acceuillie une nouvelle coordinatrice, Madame Karima Bouhjar. Notre équipe est composée de trois personnes complémentaires, dynamiques et créatives. Nous nous engageons à vous tenir informer sur la suite de nos dossiers en cours. Nous vous souhaitons une bonne reprise de vos activités.

Retour de FAM asbl dans la rue du Fort

Femmes Actives du Monde a réouvert ses portes à la rue du Fort. Depuis le 4 septembre dernier la coordinatrice Fatima Zinbi vous accueille avec le sourire et son équipe dans leurs nouveaux locaux. L’association propose des cours d’alphabétisation aux femmes ainsi qu’à des groupes mixtes, une école de devoirs et un soutien scolaire destinés aux enfants saint-gillois. Tout le monde est le bienvenu.

Enfin du neuf pour le 33-35 rue Crickx

Le Foyer du Sud qui est le propriétaire de ces deux immeubles a enfin commencé les travaux. Ces deux immeubles font partie (au moins depuis 2009) de nos relevés biannuels des logements inoccupés  et insalubres. Dans quelques mois, il y aura quatre nouveaux logements dont trois appartements de quatre chambres et un studio accessible aux PMR (Personne à mobilité réduite) au rez-de-chaussée. En intérieur d’îlot se trouvera un petit parking couvert avec une toiture verte, un ascenseur ainsi qu’un escalier extérieur. Le bâtiment intérieur sera démoli vu son état actuel. Le comité espère que ces logements seront attribués dans les plus brefs délais.

PROJET DE REDYNAMISATION DE LA RUE DU FORT

Dans le cadre du Contrat de Quartier Durable « Parvis-Morichar », Fort Ensemble a présenté un projet unique sur Saint-Gilles qui est la suite logique d’une dynamique citoyenne (habitants, commerçants, artistes, usagers et associations) existante depuis plusieurs années dans la rue du Fort et ses alentours. Suite au succès confirmé depuis 6 ans de la fête du 1er mai, Fort Ensemble asbl a décidé de jouer un rôle crucial dans la rénovation du quartier.

Le projet met l’accent sur le renforcement de la dynamique citoyenne avec des animations artistiques dans des rez-de-chaussée commerciaux, actuellement vides, ainsi que le réaménagement de la rue du Fort.  Celui-ci se traduira par une mosaïque, une fresque sur les murs arrière des magasins Match et Blokker ainsi que des poubelles artistiques et une mise en couleur sur  une dizaine de façades.

COME BACK SUR LE 188-190 RUE DE LA VICTOIRE

Les saint-gillois connaissent bien cette dent creuse dans le haut de la rue de la Victoire. Cet espace est abandonné depuis environ une trentaine d’années. Depuis 2012, les choses bougent et suite aux avis défavorables et consécutifs de la commune, les investisseurs se bousculent.

En 2014, un promoteur a rentré un permis d’urbanisme pour laisser place à un projet immobilier d’envergure qui a fortement déplu aux habitants qui se sont mobilisés en masse contre ce projet démesuré. L’objet étant la construction d’un immeuble à rue comprenant 20 appartements, 3 espaces bureaux, 27 emplacements de parking en sous-sol et 4 maisons d’habitation unifamiliales en intérieur d’îlot. Ce projet a créé une révolte dans le quartier et a mobilisé des dizaines de riverains opposés à cette construction pour différentes raisons :

- Le projet ne respectait pas les maxima autorisés pour la hauteur et la profondeur des constructions ;

- Les nouveaux volumes étaient démesurés par rapport aux immeubles des environs ;

STADSVERNIEUWINGSCONTRACT/ KONINGSLAAN

Een nieuw renovatieproject in een wijk in Sint-Gillis en Vorst zal van start gaan vanaf 2020. Sint-Gillis en Vorst delen de zelfde typologie in de perimeter van het stadvernieuwingscontract de rechteroever van de Zenne. Het project heeft de bedoeling om oplossingen te vinden voor de vele overstromingen in dit gebied omwille van de lage doordringingsgraad van de grond. Dit komt omdat het gebied zich situeert in het laagste deel van de Zennevlakte, omwille van de dichtheid van de bebouwingen en het gebrek aan voldoende grondoppervlakte om het water te absorberen. Het project zal de grote assen herzien (de Koningslaan, de Fonsnylaan en de Van Volxemlaan,) en ook de interne blokken.

Het project steunt op drie assen :

Landschap :

CONTRAT DE RÉNOVATION URBAINE (CRU) : AVENUE DU ROI

Un nouveau projet de rénovation d’un quartier de Saint-Gilles et de Forest va bientôt voir  le jour dès 2020. Saint-Gilles et Forest partagent la même typologie  sur le périmètre du CRU, celle du bassin versant de la Senne. Le projet a pour but de trouver des solutions urbanistiques afin de diminuer le nombre d’inondations sur ce territoire car le terrain souffre d’une faible perméabilité. Cette faible perméabilité s’explique par le fait qu’il se trouve dans le bas de la vallée du bassin versant de la densité du bâti et un manque de surface permettant l’absorption des eaux. Le projet reverra la conception des grands axes (avenues du Roi, Fonsny et Van Volxem) ainsi que les intérieurs d’îlots.

Le projet se divise en plusieurs axes :

Paysager :

BILAN DE L’AMÉNAGEMENT DE LA RUE THÉODORE VERHAEGEN

Où sont nos abris ?

Durant l’enquête publique de 2011, introduite par Bruxelles Mobilité AED – DGE, il était prévu d’avoir des abris pour les usagers aux arrêts Bethléem dans les deux sens et dans la montée à l’arrêt Guillaume tell et Barrière. Laissant le temps aux différents intervenants de faire le nécessaire, nous ne sommes pas intervenus. Malheureusement, nous pouvons  constater qu’ils sont toujours absents. Que doit-on faire pour avoir un arrêt protégé connaissant la météo capricieuse de notre pays ?

Une piste cyclable pas très visible.

Les cyclistes dans le sens de la montée de la rue doivent passer derrière les abris (inexistants) de certains arrêts (Bethléem, Guillaume Tell et Barrière) et partager le trottoir avec les piétons. Un marquage peut visible met les usagers dans des situations compliquées voir même parfois dangereuses pour eux. Si un piéton ne voit pas le vélo ou inversément, la collision est assurée !

Tram mon vieux tram

LES ENQUÊTES PUBLIQUES EN BREF

Le Comité de défense de Saint-Gilles est une association attentive aux questions d’urbanisme dans sa commune. Le but étant d’informer ses citoyens de leurs droits de regard et d’intervention sur différents projets urbanistiques. C’est ainsi que nous travaillons et analysons chaque semaine les enquêtes publiques de nos concitoyens qui sont également consultables sur le site de la commune.

Concrètement, une enquête publique sert à informer la population des travaux qu’un propriétaire projette de faire sur son bien. Elle est signalée par des affiches rouges placées sur un bâtiment ou dans le voisinage du bien faisant l’objet de la demande.

Ces affiches d’avis doivent comprendre différents éléments ;

- L’adresse du bien concerné ;

- L’identité du demandeur ;

- L’objet de la demande ;

- La nature de l’activité principale ;

- Les dates de déroulement de l’enquête ;

- La date et le lieu de la réunion de concertation ;

Voeux / Prettige feestdagen

Pour 2017 le Comité de Défense de Saint-Gilles vous souhaite une commune fière de sa mixité sociale. Une commune où tout un chacun peut trouver un logement confortable à hauteur de ses moyens. Plus d’espaces de jeu pour les enfants et de lieux de convivialité pour les adultes. Nous espérons la disparition de chancres urbains et que tous les logements vides soient remis sur le marché (locatif ou non). Nous rêvons d’un service de trams et bus enfin performant. La paupérisation doit reculer de manière significative. Et ce serait super de voir que la poste soit enfin vraiment accessible à tous.

Soyez assurés que, avec vous, nous ferons de notre mieux pour que cette année soit conviviale, belle et magique !

 

CHASSEZ L’HIVER! RÉVEILLONS LA RUE DU FORT ENSEMBLE

Des fleurs dans les arbres en plein hiver ? Des oiseaux colorés perchés en haut des branches nues au moins de février ? À Saint-Gilles ? Cette année vous allez voir ça et beaucoup plus ! La Transformathèque asbl vous propose Réveillons la Rue du Fort, un projet participatif et écologique pour rendre la rue plus belle et plus colorée les mois les plus gris de l’hiver.

Le projet propose des ateliers ouverts pour confectionner des décorations en matière recyclée, notamment des toiles de parapluies cassés. Des artistes du quartier comme Ruth Casals (www.larut.eu) et Camila Cisneros (http://camilacisneros.blogspot.be) participent au projet. Cette initiative veut contribuer à la réduction des déchets et à la sensibilisation du recyclage artistique. Des ateliers pour adultes et pour enfants sont organisés en collaboration avec les écoles 1-2, JJMichel, le CFBI, la Maison des Enfants, le Centre Hispano-Belga et l’espace Ressources du CPAS.

LEEGSTAANDE WONNINGEN : STAND VAN ZAKEN

Sinds een heel aantal jaren schuimt de ploeg van de Comité de Défense van Sint –Gillis alle straten van de gemeente af om een inventaris op te stellen van de leegstaande woningen. Onze vereniging verdedigt het recht van iedere burger om te beschikken over een comfortabele woning aan een redelijke huurprijs. Dat wordt steeds moeilijker en zelfs onmogelijk. We leiden diverse acties samen met de Sint-Gilisenaren om de dingen te veranderen.

Een jaar geleden maakten we bekend dat het aantal leegstaande woningen in Sint-Gillis volgens onze methodologie (zie p.x) vermoedelijk 891 bedroeg (waarvan 198 leeg van kelder tot zolder). Een onaanvaardbare situatie als men de moeilijkheden ziet die gezinnen met een bescheiden inkomen hebben om een woning te huren in de gemeente.

Een woning leeg laten zonder (goede) reden is een schande. Uiteraard zijn de oorzaken van de leegstand zeer divers. Dit gezegd vinden veel eigenaars dat ze met hun eigendom kunnen doen wat ze willen. In feite is dat niet zo eenvoudig….

Pages