Message d'erreur

  • Notice : Trying to access array offset on value of type int dans element_children() (ligne 6591 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/common.inc).
  • Deprecated function : implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters dans drupal_get_feeds() (ligne 394 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/common.inc).
  • Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/menu.inc).

ABORDS DE L'EGLISE : (ENFIN) L'AVIS DE LA CONCERTATION

Après 31 jours d'attente, le service de l'urbanisme donne enfin accès à l'avis rendu à propos de l'aménagement des abords de l'église du Parvis. Le voici :

Considérant que le bien se situe en réseau viaire, en espace structurant, et en zone d’intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement, compris entre une zone d’équipements d’intérêt collectif ou de service public et une zone d’habitation du plan régional d’affectation du sol arrêté par arrêté du gouvernement du 3 mai 2001;

Considérant que l’avenue J.Volders est une voirie interquartier et que les autres voiries sont « zone 30 » conformément à la carte 5 du PRD ;

Considérant que la demande vise à réaménager l’espace public situé sur le flanc nord de l’église de Saint-Gilles, monument classé par arrêté du 16/031995 ;

Considérant que le projet induit également l’abattage de 10 arbres ;

Considérant que la demande est située dans des zones de protection de bien classés, et que les actes et travaux objet de la demande modifient les perspectives sur ces biens classés ou à partir de ceux-ci ;

Vu l’avis de la Commission Royale des Monuments et des Sites en date du 18/05/2010 ;

Considérant qu’un arrêt de bus sur l’avenue J.Volders est concerné par la demande et vu l’avis formulé par la STIB en date du 11/05/2010 ;

Considérant que la demande induit la suppression de 13 emplacements de parking sur les 23 emplacements légaux existants dans le périmètre concerné par la demande ;

Considérant que le lieu de la demande est particulièrement bien desservi par les transports publics ;

Considérant que la suppression d’une partie du stationnement automobile est compatible avec les objectifs fixés par le PRD, et que la réalisation d’un aménagement de qualité ne peut-être envisagée sans une réduction de l’emprise de celui-ci sur l’espace public ;

Considérant que des tracés alternatifs de la chaussée sont possibles et intéressants, mais que la maintien du tracé actuel, parallèlement au front de bâtisse, se justifie également ;

Considérant que la réalisation d’une extension de trottoir du côté des habitations, d’un espace de détente directement contigu aux maisons de la rue des Vieillards, risque de porter préjudice à la quiétude des riverains concernés ;

Considérant que le permis d’urbanisme ne porte pas sur les activités que l’espace public considéré est susceptible d’accueillir (marché ou autres) ;

Considérant que la plantation de grands arbres n’a pas plus d’impact que les plantations projetées (arbres à développements limités mais en plus grand nombre) sur la réverbération du bruit dans un espace minéral ;

Considérant la plantation d’un arbre (ou plusieurs) empêcherai l’ensoleillement des habitations situées le long de la rue des Vieillard, orientées vers le sud, alors que celles-ci n’ont que peu de recul du côté de l’intérieur d’îlot qui (est fort dense) ;

Considérant qu’il y a lieu de maintenir une traversée piétonne adaptée aux personnes à mobilité réduite au débouché de la rue des Vieillard sur la rue J.Volders ;

Considérant que le tilleul isolé en trottoir devant l’église ne participe pas à la structuration de l’espace public ;

Considérant que certains « plots-assises » projetés entravent les cheminements des piétons et ne permettent pas une bonne polyvalence de l’espace public ;

Considérant que la petite zone verte projetée à proximité du stationnement est trop réduite et isolée que pour en assurer un bon entretien (plantations et propreté) ;

Considérant qu’il y a lieu d’assurer un bilan neutre en terme de plantations entre la situation actuelle et celle projetée ;

Considérant que l’installation d’un urinoir public est judicieux dans les alentours du Parvis de Saint-Gilles, mais que l’implantation de celui-ci ne doit pas nécessairement se situer dans le périmètre de cette demande ;

Considérant que le placement d’un urinoir sur l’église classée requiert un permis d’urbanisme « unique » (patrimoine de l’urbanisme) ;

Considérant que l’éclairage public actuel est déficient et qu’il doit être revu ;

Considérant que les informations relatives à l’éclairage public le plus adapté sur le lieu de la demande est certainement de type consoles fixées sur les fronts de bâtisses ;

Considérant que l’espace public objet du projet de réaménagement doit s’inscrire dans le réseau viaire existant ;

Considérant que les revêtements de l’espace public doivent s’accorder avec les matériaux existants et maintenus dans les zones contigües de la demande, dans le quartier, ou correspondre à ce qui est habituellement réalisé par la commune ;

Considérant que la proposition de placer des bordures en tôles pose d’insolubles problèmes de raccord, notamment avec les bordures en pierre bleue de l’avenue J.Volders ;

Considérant que le projet permet une requalification très appréciable de l’espace public, et qu’il participera à rendre plus convivial le dégagement situé l’arrière de l’église de Saint-Gilles ;

AVIS FAVORABLE

Clauses de conditions :

1. Introduire postérieurement une nouvelle demande de permis d’urbanisme pour le renouvellement de l’éclairage public et l’éventuel placement d’un urinoir public.
2. Prévoir les aménagements requis par la STIB pour ses arrêts de bus.
3. Prévoir une traversée piétonne à travers la rue des Vieillards, le long de l’avenue Jean Volders, adaptée aux personnes à mobilité réduite.
4. Prévoir des revêtements en pierres naturelles non glissants sur l’ensemble du périmètre de la demande, et pour ce qui est des trottoirs, prévoir un revêtement qui s’accorde avec celui de l’avenue Jean Volders (qui est en pierre bleue).
5. Prévoir des bordures en pierre bleue, et des filets d’eau.
6. Porter la largeur du trottoir du côté des habitations de la rue des Vieillards à 3m, au lieu des 2m prévus.
7. Maintenir des pots-assises uniquement à l’arrière de l’église, sans en augmenter le nombre.
8. Déplacer le stationnement vélo le long de l’avenue Volders, en dehors du cheminement piéton.
9. Assurer un bilan des plantations « neutre » : pour un arbre abattu, en replanter un.
10. Prévoir un trottoir continu le long du côté pair de la rue de l’Eglise de Saint-Gilles, également à l’arrière des 10 places de parking projetées (fondations renforcée), avec des abaissements permettant la circulation des chaisards.
11. Ne pas prévoir de parterre végétalisé entre le stationnement et l’espace piéton, et prévoir un rehaussement de l’espace dévolu aux piétons afin que les véhicules en stationnement débordent pas sur celui-ci.
12. Prévoir des fosses d’arbres circulaires autour des arbres, avec des plantations basses.
13. Maintenir 4 des 5 Tilia Cordata existants et alignés le long de l’église ainsi que les 2 pommiers situés le plus près de l’église. Les fosses d’arbres circulaires aménagées autour des arbres existants et maintenus doivent contenir les fosses d’arbres carrées existantes (carré inscrit dans le cercle).

Notez que l'avis n'est toujours pas en ligne sur le site internet de la commune : est-ce bien légal ? Dans ce blog, vous pourrez prochainement lire l'avis du Comité ainsi que les réactions des habitants.

Merci à Arielle qui a dactylographié ce texte.

Type de document: