Message d'erreur

  • Notice : Trying to access array offset on value of type int dans element_children() (ligne 6591 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/common.inc).
  • Deprecated function : implode(): Passing glue string after array is deprecated. Swap the parameters dans drupal_get_feeds() (ligne 394 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/common.inc).
  • Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/philippejadin/www/lecodes.be/drupal/includes/menu.inc).

Saint-Gilles : La place Morichar en travaux pendant 99 jours


Le Comité a édité ce vendredi 16 avril 2010 le communiqué de presse suivant :

Depuis de nombreuses années, la commune de Saint-Gilles envisage d’aménager la place Morichar. Pour ce faire, elle a, depuis 2004, commandé plusieurs études qui, toutes, inscrivaient la démolition de la colonnade comme une nécessité.

L’argument principal des autorités communales étant que cet édifice ne constituait finalement qu’un repère de voyous et de drogués, la démonstration de son éradication s’imposait. C’est ainsi que la seule piste avancée pour endiguer cette délinquance et rendre sa sérénité au quartier est la destruction de la colonnade.

Depuis 2004, les habitants soutiennent que cette place « fonctionne » bien. La colonnade ne fait certes pas l’unanimité, mais l’essentiel n’est pas là. Cette galerie couverte donne néanmoins son cachet à la place ; elle représente une image forte et identitaire. D’ailleurs, nombreux sont les architectes, urbanistes et défenseurs du patrimoine qui lui attribuaient une potentielle nouvelle vie. Un projet a même été primé en 2007 : en lui rendant son lustre d’antan et en lui conférant une nouvelle vocation artistique et culturelle, il redonnait tout son sens à la place. Tout en replaçant l’Humain au centre de la fonction publique de la place.

Rien n’a pu faire flancher la commune. Les riverains ont pourtant émis des idées réalistes et intéressantes : la déception est grande en voyant le projet qui va coûter – selon la commune - la somme très précise de 909.204 €.

Le Comité de Défense de Saint-Gilles s’offusque du manque d’ambition du projet et du gaspillage des deniers publics.

La commune, décidément, après les démolitions scandaleuses des années septante et quatre-vingt (l’Hôtel des Monnaies, la Maison du Peuple, ....), continue clairement et subrepticement d’effacer de son territoire tout témoignage d'une époque.

L’avis de la Commission de Concertation avait, en maigre contrepartie, acté un reportage photo sur ce qui deviendra dans les semaines qui viennent un souvenir. C’est bien la moindre des choses … Mais le Comité n’a pas pu, à ce jour, avoir accès à ce travail d’archivage et de mémoire pourtant essentiel : cela a-t-il été fait ? On peut en douter …

La préparation des travaux a vu des techniciens débouler sur la place. D’aucuns pensent que les vibrations risquent de provoquer des dégâts (des fissures dans les murs ou au niveau des cheminées sont sérieusement prises en compte,...) : qui paiera les éventuels dégâts ? Pour les activités commerciales, la commune a prévu une information sur les possibilités d’indemnisation en raison des nuisances.

Les bulldozers seront probablement sur la place dès ce lundi 19 avril 2010 pour le carnage annoncé. Le chantier va durer au moins 99 jours ouvrables – en fonction des conditions météo.

Le Comité se demande pourquoi les travaux n'ont pas commencé plus tôt de sorte à ce que le parc soit accessible dès les beaux jours (du printemps ou) de l'été.

Type de document: