Actualité

« METROÏSATION » DE BRUXELLES : UNE NECESSITE OU UNE VOLONTE POLITIQUE?

Ce lundi 26/11/2018, une réunion d’informations était organisée par la STIB en présence du ministre de la Mobilité et du bourgmestre de la ville de Bruxelles dans le cadre de l’enquête publique concernant le futur métro 3. 

Dans un premier temps, les ingénieurs nous ont expliqué les différents phasages que la STIB souhaiterait mettre en place lors de cet éventuel chantier. Au passage, on nous annonce que le projet pour lequel nous étions invités ne s’appelle plus « Constitution » mais « Toots Thielemans »!

Dans un second temps, 4 tables où trônaient les plans nous attendaient avec l’équipe de la société de transport et nous étions invités à y poser nos questions. Mais à leur grand étonnement, la volonté du public était diamétralement différente de la leur. Le public a exigé de pouvoir poser ses questions aux vues et aux oreilles de tous. Les organisateurs de cette rencontre ont dû céder à cette demande contre leur volonté première.

« METROÏSATIE » VAN BRUSSEL: NOODZAAK OF POLITIEKE WIL?

Op maandag 26 november organiseerde de MIVB een informatievergadering in aanwezigheid van de Minister van Mobiliteit en van de burgemeester van de Stad Brussel in het kader van het 
openbaar onderzoek wat betreft de toekomstige metro 3. 
 
Eerst legden de ingenieurs ons de verschillende fazen uit die de MIVB wil uitvoeren in het kader van de eventuele werkzaamheden. Terloops vermeldt men ons dat het project   waarvoor we uitgenodigd waren niet meer «Grondwet» zal noemen, maar wel «Toots Thielemans»!
 
Daarna werden op vier tafels de plannen ontvouwd door de vervoersmaatschappij, en we konden vragen stellen. Maar tot hun grote verbazing waren de wensen en verwachtingen van het publiek tegengesteld aan de wensen van de vervoersmaatschappij. 
Het publiek eiste om haar vragen in plenum te kunnen stellen zodat iedereen zou kunnen meeluisteren. De organisatoren van de ontmoeting moest tegemoet komen aan die vraag, tegen in hun aanvankelijke bedoeling in. 

UN PARKING VÉLOS POUR HORTA

Afin de répondre aux besoins des habitants et ainsi encourager les déplacements à vélo, il est nécessaire d’imaginer des solutions de stationnement hors-voirie.

La commune de Saint-Gilles désire développer des formes de stationnement vélo de longue durée. C’est ainsi que, dans le cadre du contrat de quartier Parvis-Morichar qui se clôture en 2020, la commune prévoit la construction d’un parking vélo sur la chaussée de Waterloo au rez-de-chaussée d’un immeuble qui sera construit autour de la sortie de la station de métro Horta. Ce parking servira autant aux résidents du quartier qu’aux usagers des transports en commun.

LA PLACE MORICHAR S’ANIME

Le CODES est heureux de vous annoncer sa participation dans le cadre du contrat de quartier Parvis-Morichar dans le but d’organiser des animations sur la place Morichar. Nous avons introduit une demande de subvention et notre candidature a été retenue. Dès la rentrée 2019, les activités débuteront à travers différents thèmes (carnaval, Pâques, Halloween,…) et s’étaleront sur toute l’année 2019.

Nous tiendrons compte des activités mises en place sur la place afin de collaborer avec les partenaires déjà existants et de créer une nouvelle synergie avec d’autres collaborateurs. Le CODES souhaite exploiter les différents plateaux de la place ainsi que son mobilier urbain en mettant en évidence les atouts de chaque niveau au travers de différentes activités.

A travers nos animations, nous pourrons développer la rencontre des différents publics et accentuer les relations intergénérationnelles. Nous vous tiendrons informer très prochainement du détail de nos activités afin que vous puissiez être au rendez-vous. Au plaisir de vous voir nombreux…

JOUER, C’EST RENCONTRER

Dans le cadre de sa subvention de la cohésion sociale, le Comité de défense de Saint-Gilles vous présente à travers ces quelques lignes, son nouveau projet intergénérationnel de jeux. Le but du projet est la rencontre et la transmission de savoirs et d’expériences à travers le jeu. Beaucoup de personnes sont isolées pour diverses raisons mais le CODES a souhaité briser cet isolement et créer du lien en restant connecté avec le monde actuel.

Dans une logique citoyenne du « vivre ensemble », le Comité a permis à des élèves du primaire de l’école du Parvis et aux résidents de la maison de repos « La Résidence du Parc » de se rencontrer et d’interagir ensemble. En partageant des moments conviviaux et en se rencontrant autour du jeu, ces deux publics ont pu faire connaissance et exprimer leurs expériences, leurs envies, leurs souhaits,…

PAS DE REPOS POUR LE 5-8 AVENUE DE LA PORTE DE HAL

Chaque semaine, le Comité va aux enquêtes publiques et celle de la Porte de Hal a retenu notre attention dont voici un bref résumé. Cet ancien immeuble de bureaux va 
changer d’affectation en devenant une maison de repos. Le bâtiment est rentré en enquête publique du 29/10/2018 au 12/11/2018 afin de reconvertir des bureaux en un lieu de résidence pour 86 personnes et son personnel médical.

Au sous-sol, il sera prévu des espaces de stationnements voitures et vélos, des espaces techniques, des vestiaires pour le personnel, une buanderie, des archives et un débarras pour les cuisines.

Au rez-de-chaussée se trouvera l’entrée, les bureaux administratifs, une salle de réunion, un accès aux 2 ascenseurs, toilette, restaurant/ cafétéria, une cuisine, 4 salles de réunions, une salle polyvalente avec accès à la cours arrière, 2 patios, une salle de kiné, une salle de médecin avec pharmacie et un salon de coiffure.

RELEVE DES LOGEMENTS INOCCUPES DE SAINT-GILLES 2018

Dans le cadre de ses missions le Comité de Défense de Saint-Gilles fait tous les deux ans un recensement des logements et espaces inoccupés sur Saint-Gilles.

N’ayant aucune autorité légale pour consulter les consommations d’énergie, qui sont un réel baromètre pour l’identification des espaces inoccupés, nos chiffres ne reflètent pas avec exactitude le vide locatif. Mais notre méthodologie ayant déjà fait ses preuves et qui a inspirée d’autres structures qui l’utilisent pour effectuer le relevé sur d’autres territoires, le Codes peut affirmer que ses chiffres donnent une image très proche de l’inoccupation sur Saint-Gilles.

Mise à part certains logements ou immeubles qui font l’objet d’enquêtes publiques et/ ou en attente d’un permis d’urbanisme, près de 90% du parc inoccupé ne fait pas l’objet d’une demande quelconque.

A nouveau, le constat de ce relevé 2018 est alarmant.

OVERZICHT VAN DE LEEGSTAANDE GEBOUWEN IN SINT-GILLIS

In het kader van haar opdrachten maakt het Comité de Défense van Sint-Gillis iedere twee jaar een oplijsting van de leegstaande woningen en ruimtes in Sint-Gillis.

We hebben geen enkele wettelijke bevoegdheid om het energieverbruik dat een reële barometer is van leegstaande ruimtes, te raadplegen. Daarom zijn de cijfers die we hanteren niet de exacte toestand van de leegstand. Maar onze methodologie heeft de praktijktest doorstaan en heeft al andere initiatieven geïnspireerd om elders een dergelijk overzicht te maken. We kunnen met de CODES bevestigen dat deze cijfers de nauwkeurigheid benaderen.

Bepaalde woningen of gebouwen zijn voorwerp van openbaar onderzoek en /of zijn in afwachting van een stedenbouwkundige vergunning. Nochtans is meer dan 90% van het leegstaande park geen voorwerp van eender welk onderzoek.

Opnieuw is de vaststelling in het overzicht van 2018 alarmerend!

NO JAVEL : DISTRIBUTEUR D'INVENDUS ALIMENTAIRES

1. D’où est venue l’idée de ce genre d’épicerie ?

NOJAVEL! à la base, c'est un petit groupe de personnes qui faisaient la chasse aux poubelles. Nous savions où et quand certainscommerces sortaient leurs invenduset nous allions les récupérer tout en prenant soin que les produitssoient encore consommables. Nous avons très vite réalisé qu’il y avait beaucoup trop d’aliments jetés et nous voulions faire profiter d’autres personnes en difficulté mais de manière plus sûre et plus efficace.Nous avons alors créé l'association afin de faire des demandes directement aux magasins.

2. Pourquoi  le nom NoJavel ?

Lorsque certains commerçantsse sont aperçus que leurs invendus étaient récupérés,ils ont aspergé les aliments d'eau de javel, les rendant ainsi impropres à la consommation.En plus d'être une pratique scandaleuse et malveillante, elle est dangereuse car pourrait aboutir à l'empoisonnement d'une personne nécessiteuse .C’est pourquoi nous avons donné le nom de « NOJAVEL! » à l'association.

3. Qui sont vos principaux fournisseurs des invendus ?

Pages

S'abonner à RSS - Actualité