Actualité

HET POSTSORTERRCENTRIM AAN BRUSSEL-ZUID STAAT AL 20 JAAR LEEG !

Ons comité strijdt al heel lang tegen leegstaande woningen en gebouwen en maakt er iedere twee jaar een oplijsting van.
Daarom staat de CODES volledig achter de petitie die een bewonerscomité heeft gelanceerd :

« Brussel-Zuid : het station van de schande »

In het oorspronkelijk richtplan van het Zuidstation van 2016 moest dit gebouw de administratie van de NMBS onderbrengen.

Al bijna twintig jaar staan het gebouw, waar vroeger het postsorteercentrum gevestigd was, er verlaten bij.

In deze tijd, waarin de huisvestingscrisis  zo manifest is, is het onbegrijpelijk dat de overheden geen maatregelen nemen tegen de eigenaars om de
duizenden vierkante meter ter beschikking stellen voor de huurmarkt.

Het Zuidstation is een knooppunt in onze hoofdstad. Het geeft op dit moment het beeld van een vuile , onveilige weinig aantrekkelijke stad.

Wordt het niet hoog tijd om daar verandering in te brengen ?
Geef aan het Zuidstation terug haar vroegere karakter en maak van het voormalige postkantoor een aantrekkelijke plaats door er ruimtes voor kantoren, verenigingen, handelszaken en waarom niet huisvesting van te maken.

CENTRE DE TRI POSTAL : 20 ANS SANS NOUVELLES !

Notre comité lutte depuis toujours contre les logements/ bâtiments inoccupés et ce, en faisant un recensement une année sur deux.

Et c’est pourquoi, Le Codes rejoint l’avis d’un comité d’habitants saint-gillois qui a lancé une pétition intitulée

«Bruxelles-Midi : la gare qui fait
honte»

Initialement, dans le schéma directeur de la gare du midi de 2016, ces locaux devraient abrités l’administration de la SNCB.

En effet depuis près de 20 ans, les bâtiments qui abritaient le tri postal, sont laissés à l’abandon.

Dans cette époque de crise du logement, il nous semble interpellant que les autorités ne prennent pas leurs dispositions contre les propriétaires des lieux afin de remettre ces milliers de mètres carrés à l’abandon sur le
marché locatif.

La gare du Midi étant un centre névralgique de notre capitale ainsi que celle de l’Europe, quelle image pourrait-elle
véhiculer autre que celle d’une ville sale, peu accueillante et où règne l’insécurité ?

Ne serait-il pas temps de faire bouger tout cela ?

HOEVER STAAT HET MET HET AEGIDIUM? ARCHITECTUREEL PARELTJE!

Het Aegidium werd gebouwd in 1905 door een particulier die er een uitgangsplaats voor de Brusselse burgerij wou van maken. De deuren gingen open op 27 december 1905 onder de naam «Diamant Palace» met prachtige zalen en decors.

Meer dan 3260 m² met de naam van de patroonheilige van de parochie (Aegidius), deze naam werd hem in 1929 gegeven.

Het gebouw werd geklasseerd in 2006 in het perspectief van een herbestemming die een band heeft  met haar geschiedenis.

Het Aegidium heeft drie niveaus waarvan een gelijkvloers waar vroeger een brouwerij gevestigd was.

In februari 2016 introduceerde Edificio een nieuw project voor het Aegedium  en wilde op die manier de ruimte doen herleven en tegelijkertijd het origineel karakter bewaren. In samenwerking met de architect Metzger wou Edficio er een cultureel en evenementencomplex van maken.

Edificio is gespecialiseerd in de organisatie van conferenties en seminaries in plaatsen met een cultureel en historisch karakter. «Edificio, is voortdurend op zoek naar uitzonderlijke plaatsen om te bewaren, en gaat verder met haar missie bij andere parels van ons patrimonium».

QUE DEVIENT L’AEGIDIUM ? NOTRE BIJOU ARCHITECTURAL !

Ce lieu fût bâti en 1905 par un particulier voulant offrir un lieu de sortie à la bourgeoisie de Bruxelles. Il ouvrit ses portes le 27 décembre 1905 sous le nom  de « Diamant-Palace » éblouissant par ses salles et ses merveilleux décors.

Plus de 3260 m² portant le nom du patron de la paroisse (Aegidius), ce nom lui a été donné en 1929.

Ce bâtiment a été classé en 2006 en vue d’une réaffectation en lien avec son histoire. L’Aegidium se déploie en intérieur d’îlot et possède trois niveaux dont le rez-de-chaussée qui abritait autrefois une brasserie.

En février 2016, Edificio entre un nouveau projet pour l’Aegidium afin de faire revivre cet espace tout en
gardant son caractère d’origine. Avec la collaboration de l’architecte Metzger, Edificio souhaitait en faire un
complexe culturel et événementiel.

LES ENQUÊTES SONT-ELLES VRAIMENT PUBLIQUES ?

Le Comité de défense de Saint-Gilles consulte hebdomadairement les permis d’urbanisme introduits par les citoyens saint-gillois. Cette pratique permet au CODES d’informer au mieux les habitants des dérives de certains propriétaires.

Cela permet également d’avoir un regard sur les changements importants qui se déroulent sur le territoire (travaux STIB, plan régional d’affectation du sol,…).

Notre but est avant tout de protéger et  vieller au bien-être de la population et à l’intérêt collectif.

Depuis janvier 2018, le service de l’urbanisme (sous réserve d’une obligation régionale) complique un tantinet notre tâche en nous aspergeant d’un tas de formulaires administratifs à compléter.

Selon eux, la Région oblige à présent la commune à identifier sur des formulaires chaque adresse que nous venons consulter afin que chaque propriétaire puisse savoir qui consulte leur dossier.

Appel à cotisation

Vous désirez faire entendre votre voix?

Devenez membre en payant votre cotisation annuelle de 10€ sur le compte BE60 0680 7334 6070 en précisant votre Nom et prénom.

Vous serez invités à nos activités et vous disposerez d'un droit de vote lors de nos Assemblées Statutaires.

Vous serez informés par voie éléctronique sur nos activités, notre Saint-Gilles Midi et nos PV d'Assemblées d'Habitants et d'AG Statutaires.

 

Permanences sociales au CODES

Depuis janvier 2018 le Comité a repris ses permanences sociales :

  • Logement
  • urbanisme
  • mobilité
  • environnement

Nous répondrons à vos questions et nous vous aiderons au mieux dans vos démarches. Nous sommes là aussi pour vous guider vers des services plus adéquats qui pourront répondre à vos besoins plus spécifiques.

Pour un souci de discrétion nous vous invitons à prendre rendez-vous au 02/539.22.83 ou au 0492/05.65.09 durant les heures de bureau.

Règlement relatif à l'octroi d'une prime d'encouragement aux propriétaires confiant leur logement à une AIS. Adoption.

Le Conseil communal,

Vu la crise du logement qui sévit à Bruxelles.

Vu les prix rédhibitoires des loyers sur le marché locatif privé.

Vu le manque de logements de 3 chambres et plus.

Vu l’utilité de l’outil agence immobilière sociale (AIS) afin d’essayer d’enrayer cette crise du logement.

Considérant que l’octroi d’une prime communale constituerait un incitant afin d’encourager les propriétaires à confier la gestion/location de leur(s) bien(s) à une AIS.

Vu la Nouvelle Loi Communale et notamment son article 117;

Vu l’ordonnance du 14 mai 1998 organisant la tutelle administrative sur les communes de la

Région de Bruxelles-Capitale et ses modifications ultérieures;

Vu l’Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 16 juillet 1998, relatif à la transmission au Gouvernement des actes des autorités communales en vue de l’exercice de la Tutelle administrative et ses modifications ultérieures ;

Vu la circulaire du 8 septembre 2016 relative à la réforme de la tutelle administrative;

 

DECIDE

«Auberge espagnole»

Le Comité de défense de Saint-Gilles a le plaisir de vous inviter à son «Auberge espagnole» prévue le mercredi 20 décembre à 19h au Pianofabriek situé rue du Fort n°35.

Cette rencontre permettra aux riverains ainsi qu’à nos membres de se rencontrer, d’échanger des idées et  de discuter autour d’un apéro dinatoire. Ce moment convivial permettra aux nouveaux arrivés de connaître le Comité ainsi que ses actions.
Les talents culinaires de chacun(e) sont appelés à s’exprimer  (plats froids uniquement). Laissez parler vos envies (tartes, quiches, mets typiques, gâteaux, boissons, …).
Les enfants sont bien entendu les bienvenus !

Le Comité souhaite ses meilleurs vœux de fin d’année à tous ses membres ainsi qu’à tous les saint-gillois. En espérant que cette nouvelle année 2018 soit  riche en projets et en rencontres.
Toute l’équipe du CODES vous donne rendez-vous très prochainement pour de nouvelles actions et de nouvelles aventures.
En vous remerciant pour votre soutien et votre dévouement,

Votre comité de quartier.
Le CODES asbl

ENTREVUE CHEZ BILLY BIKE Interview de Pierre de Schaetzen : porteur du projet de la start-up Billy Bike basée sur Saint-Gilles

Comment vous est venue l’idée des vélos à moteur ?
L’idée est venue suite au constat des vélos de Bruxelles « Villo » qui se trouvaient principalement vers le bas de la ville et que les utilisateurs ne remontaient pas avec. Désireux de savoir si « Villo » comptait prévoir des vélos électriques, nous nous sommes informés et avons entendu que cela n’était pas au programme. Nous sommes en plein boum du vélo électrique et mon associé et moi avons lancé l’affaire.

Combien êtes-vous dans l’entreprise ?
Nous sommes 3 dont deux employés pour les réparations et les échanges de batteries sur le terrain.

Pour l’instant vous êtes en phase test. Pour qui ? Combien de temps ?
Nous avons un nombre restreint d’utilisateurs et une longue liste d’attente ouverte à tous. Nous tenons à avoir une relation plus proche avec eux afin de corriger certains petits soucis rencontrés. L’ouverture officielle au public est prévue pour le printemps prochain.

Pages

S'abonner à RSS - Actualité